Actualités Culture Entretien

Association Siraba de Bobo-dioulasso : le premier responsable, Souleymane Koumaré se prononce sur les activités de 2021

A l’orée de l’année 2021, le premier responsable de l’association Siraba, Souleymane Koumaré, connu sous le pseudonyme de Souleymane.bf, dresse le bilan de l’année 2020, planifie les activités de 2021 et présente ses vœux de nouvel an au peuple du Burkina Faso en général et aux acteurs culturels en particulier.

Selon Souleymane Koumaré, l’année 2020 a été sérieusement impactée par la pandémie à coronavirus qui est apparue au Burkina Faso le 9 mars 2020. Il indique que les activités culturelles au centre Siraba avaient bien commencé et ont malheureusement été bouleversé au cours de l’année par la covid-19 qui a quasiment stoppé les activités culturelles et artistiques du centre. « Les préparatifs de la semaine nationale de la culture ont été chamboulés et plusieurs autres activités au sein du centre n’ont pas pu se tenir. Un stage qui était censé regrouper des amis Suisses et Italiens pour des échanges culturels a été avorté à cause de la maladie », a regretté le leader de l’association Siraba.

En outre, il fait savoir que des activités de sensibilisation avec des partenaires n’ont pas pu se tenir à bonne date. En dépit de tous ces obstacles engendrés par la pandémie, Souleymane.bf signifie que le centre a pu tenir des animations avec des spectacles culturels. Dans l’optique de briser la chaine de contamination, il signifie que des actions de sensibilisation à l’endroit de la population sur les mesures barrières ont été organisées par l’association Siraba.

En termes de perspectives, Souleymane Koumaré rassure de la rentrée culturelle et artistique de Siraba, de la tenue du vingtième anniversaire de l’association cette année, de la tenue de l’hommage rendu au père fondateur de l’association, Désiré Somé qui s’est éteint il y a vingt ans et de voir avec les partenaires la faisabilité des activités annulées pour raison de coronavirus dans le respect des mesures barrières imposées par les autorités de la santé.

Par ailleurs, pour 2021, le souhait le plus cher pour Souleymane.bf est que cette maladie soit boutée définitivement hors des frontières du Burkina Faso afin que l’on puisse reprendre le travail. Il a souhaité également une année paisible, de santé, de prospérité et surtout qu’il y ait beaucoup d’activités culturelles et la paix dans le monde entier.

Lass Diarra, correspondant à Bobo-Dioulasso

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 × 25 =