Actualités Danse Spectacle

CHORÉGRAPHIE: “KIBARÉ”, une restitution de fin de résidence de Florent NIKIEMA

L’artiste-danseur chorégraphe burkinabè Florent NIKIEMA a procédé ce jeudi 6 août 2020, à la présentation de sa création chorégraphique dénommée “KIBARÉ”. Cette restitution de fin de résidence a eu lieu dans les locaux du Théâtre Soleil à Ouagadougou.

C’est devant un public plutôt admiratif qu’attentif que cette soirée de restitution s’est déroulée. Du jeu de lumière en passant par la danse, le tout doublé par un décor digne d’une vraie scène de chorégraphie, “KIBARÉ” aura tenue toutes ses promesses. Cette création chorégraphique “KIBARÉ” du danseur chorégraphe Florent NIKIEMA se veut un questionnement aux politiques face aux conflits que subissent les populations. Pour l’auteur, NIKIEMA, quelque part c’est égoïste, quelque part c’est une malgouvernance, un manque d’attention au niveau des réalités que vivent les populations. Selon ses dires, “KIBARÉ” est une interpellation à l’endroit des gouvernants, car dit-il, nous sommes tous dans le “même bateau”, et si ça coule on coule tous.

Nonobstant toutes ces critiques, l’artiste danseur chorégraphe établis un dépassement en soulignant qu’ensemble avec les gouvernants, on devrait réfléchir de sorte à trouver la stabilité, la paix, la sécurité sanitaire et même sociale. (Et vous l’aurez constater à la fin de la présentation, à travers une vidéo où une jeunesse qui se rassemble pour un lendemain meilleur tout en laissant derrière eux les mauvais souvenirs, à savoir des dirigeants politiques qui ont été assassinés à cause de leurs idéaux), s’est-il expliqué.

Et le choix du titre “KIBARÉ” de cette création n’est pas anodin, car selon lui, celà se présente comme un journaliste qui déroule son sommaire de journaux. (Cette création est le fruit d’un mois de résidence, à savoir deux semaines à l’instant français de Bobo-dioulasso et deux semaines ici même au Théâtre Soleil. Et pour la présentation, j’ai choisi ce cadre du Théâtre Soleil, car c’est un cadre brute, différents de ceux conventionnels et bien équipés que nous avons l’habitude de voir. En effet, il sied avec ma création, a-t-il laissé entendre.)

Soirée également au cours de laquelle, Florent NIKIEMA a ténu à préciser qu’il aura encore besoin de deux mois pour parfaire le travail qui nous a été donné de voir ce soir. Cependant, il est à savoir que cette restitution de création a demontré toute son importance vu la présence de nombreuses personnalités de la culture burkinabè, notamment, la célèbre danseuse chorégraphe Irène Tassembédo, l’artiste-musicien Smokey, l’humoriste Gérard et bien d’autres.

Boukari OUÉDRAOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
32 ⁄ 16 =