Actualités Slam Société

Compétition Nationale ‘’Je slam pour la patrie’’, Megamonde récompense les lauréats

Fruit d’une collaboration entre le Service National pour le Développement (SND), (du Ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme) et de la structure audiovisuel et évènementiel ‘’OBL’’ de Ombr Blanch, le championnat national ‘’Je slam pour la patrie ” est une compétition regroupant des jeunes candidats slameurs, qui prônent le patriotisme. Ce mercredi 20 mai 2020, Megamonde, partenaire absolu de cette compétition a procédé, au sein de ses locaux, à la remise de prix spéciaux aux différents lauréats de la huitième édition qui s’est déroulée à Tenkodogo, le 11 décembre dernier.

Selon le DGA, chargé de la communication et du marketing de Megamonde, Joel Yaméogo, Megamonde est une société citoyenne et engagée. « Nous avons donc trouvé opportun d’accompagner cette compétition, car, elle constitue une occasion pour mettre en exergue les valeurs culturelles, tout en rappelant les mérites d’être Burkinabé ». Les prix décernés sont composés, entre autres, de deux motos d’une valeur de 450 000 F CFA chacune, offerts respectivement au premier et au deuxième ; ainsi qu’un climatiseur mobile d’une valeur de 300 000 F CFA, au lauréat classé troisième ». clarifie-t-il.

Présent à cette cérémonie, le Directeur Général du Service National pour le Développement (SND), Mathieu Benao, a réitéré ses remerciements à la structure partenaire, ‘’Megamonde’’, pour avoir honorer ses engagements vis-à-vis des lauréats de cette compétition culturelle. Ce concours rentre dans le cadre des projets au profit de la jeunesse burkinabè.

Huitième du genre, cette compétition est aussi un tremplin de promotion et de découverte de nouveaux talents dans le monde du Slam, qui reste encore un genre musical peu connu au Burkina Faso. « Au départ, nous avons enregistré plus de 115 candidats repartis sur toute l’étendue du territoire national. Et seulement cinq (5) d’entre eux ont pu accéder à la finale, qui s’est déroulée dans la ville de Tenkodogo le 11 décembre 2019, à l’occasion de la célébration de la fête nationale », explique le célèbre slameur burkinabè, Ombr blanch, responsable de la structure ‘’OBL’’, la structure pilote de la compétition ‘’Je slam pour la patrie’’.

A cette occasion, le premier lauréat du concours, Poda Franck, n’a pu cacher sa joie et assure que ce prix, symbolise un appel à mieux faire pour relever les défis du futur.

Fabrice parfait Sawadogo
Boukari Ouédraogo (stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
5 × 21 =