Concert live de Niangoloko en fête : Dez Altino chante avec les amazones de la musique tradi-moderne.

 Concert live de Niangoloko en fête : Dez Altino chante avec les amazones de la musique tradi-moderne.

Après deux soirées riches en prestations artistiques, la troisième nuit de concert live du festival Niangoloko en fête a tenu son pari le 03 décembre 2020 avec un programme alléchant.

C’est une soirée riche en variété tradi-moderne et de pas de danse qui débute par la diva de la musique tradi-moderne de la région des cascades, Tanti Rebecca. Elle a émerveillé le public comme à ses habitudes par des messages forts sur la vie du couple, l’amour du prochain, par ses proverbes et son coffret d’instruments musicaux. A sa suite, c’est une autre voix forte de la musique dans la région des cascades Tènè Tina qui occupe la scène du festival. Originaire de Niangoloko, elle a tenu en haleine le public par sa qualité vocale et sa prestance musicale. Celle qui milite pour la valorisation de la langue et de la culture endogènes manipule avec dextérité le n’goni ; instrument traditionnel de musique.

Amsa Barry et Maria Bissongo se sont illustrées sur scène par l’hommage rendu aux forces de défense et de sécurité. Amsa Barry par son titre ‘’djam’’ appelle à la cohésion et à l’’union des burkinabé. C’est au pas de danse traditionnelle peule qu’elle a entretenu le public. Maria Bissongo, quant à elle, a fait vibrer le podium de Niangoloko en fête par ses morceaux bien connus et repris par les spectateurs. C’est au pas de danse traditionnelle moaga et gourmanché qu’elle parvient à faire bouger le commissaire général du festival Kassoum David Koné partant de toute l’assistance.

La troisième nuit de concert live s’est achevée avec la prestation de l’homme de wendé ya wendé, Dez Altino. Il a, par sa voix imposante, et les pas de danse rythmés de ses danseurs enflammé le site de Niangoloko en fête. Il a chanté en chœur avec le public les morceaux comme « taata », « wendé » , « mak daore », etc. C’est dans une ambiance électrique avec un public enthousiaste que le prince national clôture la troisième soirée d’animation culturelle et artistique de Niangoloko en fête.

Le commissaire général du festival, présent à cette soirée, exprime sa satisfaction et dresse un bilan à mi-parcours. Kassoum David Koné loue la prouesse des artistes invités et l’engouement de la population de Niangoloko autour de l’événement. «  Le 02 décembre on avait près de 4000 festivaliers mais nous visons 10000 personnes d’ici le 06 décembre avec la clôture de Salif Keita » ajoute-t-il.
Il invite, par ailleurs, toute la population de Niangoloko à s’approprier l’événement au regard des innovations qui prennent en compte toutes les couches sociales. En effet, des badges à prix social ont été mis à la disposition des scolaires et des personnes âgées pour prendre en compte le thème du festival « Culture, jeunesse et santé de la reproduction ».

Parfait Fabrice SAWADOGO 
Barry Demba Ka

Parfait SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
5 + 19 =