Actualités BBDA Culture

CTIOLA : Comment est-elle née ?

La Commission technique d’identification des œuvres littéraires et artistiques (CTIOLA) Un organe dont l’objectif principal est l’amélioration de la qualité de la documentation des œuvres littéraires et artistiques au sein du Bureau burkinabè du droit d’auteur. Plusieurs raisons expliquent sa mise en place.

En effet, à suivre le directeur général du BBDA c’est pour mieux identifier et confirmer la paternité des œuvres littéraires et artistiques déclarées par les membres du BBDA, affecter les coefficients. : « Avant la mise en place de cette commission technique, les créateurs venaient au BBDA et déclaraient leurs œuvres avec tous les autres titulaires de droits. Par exemple, sur le plan musical, l’artiste déclarait son œuvre avec tous les autres titulaires de droits. Et il y avait ce problème lié à l’identification du genre musical (traditionnel, tradi-moderne, urbain, etc.). Le personnel du BBDA n’ayant pas tous les attributs pour décider du genre, nous avons décidé de faire appel à une expertise et certaine probité professionnelle des pratiquants dans chaque filière. Nous avons eu aussi des plaintes au niveau des arts graphiques et plastiques parce que nous avions reçu des œuvres artisanales déclarées comme des œuvres d’arts plastiques et graphiques. Pourtant ce n’en étaient pas. Mais nous ne pouvions pas savoir cela car nous n’en avons pas les compétences.
La Commission technique d’identification des œuvres littéraires et artistiques (CTIOLA) est composée de quatre sections : musique ; art graphique et plastique ; littérature, dramatique et audiovisuel.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
36 ⁄ 18 =