Actualités Culture Danse

DANSE: Kass Kass de Boulsa remporte le grand trophée au Championnat national du Kalma 2019.

La finale de la première édition du championnat national de la danse Kalma a eu lieu le Vendredi 10 octobre sur le podium des 20 ans de la Radio Savane Fm. Au nombre de cinq (5) danseurs finalistes, le jeune Kass Kass de Boulsa remporte le grand trophée à ce premier rendez-vous organisé par la structure Sud Emblèmes.

La toute première danse urbaine dénommée Kalma reviendrait. Longtemps dominée par les autres styles de danses dont le coupé-décalé, le Kalma revît officiellement à travers la compétition initiée par Sud Emblèmes et ses partenaires: Championnat national du Kalma. En effet, après les phases éliminatoires, les danseurs chevronnés du mouvement Kalma se sont rivalisés les talents sur le podium de célébration du 20e anniversaire de la Radio Savane Fm. À l’issu de la demi-finale tenue jeudi 10 octobre, la finale le lendemain nuit retenait 5 finalistes. Devant une foule massive sur le site de la foire, chacun aurait démontré ses phases, actions, sape , énergie, occupation scénique, bref , sa communication avec le public.

Découvrez le palmarès de ce premier rendez-vous du Championnat national du Kalma.
1er – Kass Kass de Boulsa avec une moyenne de 16, 50 /20 ( 50 000F + enregistrement d’une chanson)
2e- Ticket 5 étoiles avec 15, 50. ( 30 000 F + enregistrement d’une chanson)
3e – Le Molar avec 14,5 ( 25 000 F + enregistrement d’une chanson)
4e – JPP Junior 12, 50 : (20 000 F + enregistrement d’une chanson)
5e – Coul Coul Junior avec 11, 75, (15 000 + enregistrement d’une chanson )
Chacun bénéficie alors de l’enregistrement d’une chanson propre à lui chez le partenaire Ziga Son.
Le Président du jury, Célestin Bado le Binguist précise que tous les danseurs étaient de taille. Il invite ceux qui ne sont pas couronnés de revenir au besoin l’an prochain.

Une rude compétition ayant mis les spectateurs dans une certaine joie et surtout nostalgie pour les anciens. Ceux qui ont connu les beaux jours et nuits de cette danse. En déhors des prix en compétition, les porteurs du projet dont Aboudou Dabo dit Dabs , Robert Bagoro et toute l’équipe du Kalma saluent et encouragent les participants. Une soirée spéciale hommages aux seigneurs et Dieu du Kalma fut organiser quelques jours plutôt sur cette même scène. Ces propulseurs qui laissent un précieux héritage , non seulement pour ceux qui emboîtent le pas mais aussi pour la postérité.

L’ancien danseur du Kalma devenu artiste aujourd’hui en l’occurrence JPP Môgô puissant recevra une attestation en guise de reconnaissance pour ses multiples efforts depuis le début de sa carrière.
L’idée de Sud Emblèmes en organisant ce concours de danse est, selon lui, de redonner souffle au Kalma étant un patrimoine burkinabè.

L’on se donne rendez-vous à la 2e édition du Kalma l’année prochaine avec des innovations.

 

Filasko Moussa Kaboré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 − 8 =