Droits voisins: le BBDA éclaire les acteurs du théâtre sur les modalités d’adhésion et de déclaration des œuvres

 Droits voisins: le BBDA éclaire les acteurs du théâtre sur les modalités d’adhésion et de déclaration des œuvres

Le Bureau burkinabè du droit d’auteur (BBDA), conduit par son Directeur général, Wahabou Bara, a rencontré les acteurs du monde du théâtre, ce mercredi 16 juin 2021, à Ouagadougou. Il a été question de donner les d’étails sur les conditions d’adhésion et de déclaration de leurs œuvres au BBDA, ainsi que les techniques de collecte et de répartition des droits voisins.

Le Bureau burkinabè du droit d’auteur (BBDA), conduit par son Directeur général, Wahabou Bara

Première du genre au Burkina ainsi qu’en Afrique, les acteurs du secteur du théâtre bénéficieront desormais des droits voisins. Ainsi donc, les producteurs d’œuvres théâtrales et les comédiens pourront, dès la fin du mois d’août, toucher les dits droits. Cependant, pour en bénéficier, ces derniers devront non seulement au préalable adhérer au BBDA, mais aussi et surtout déclarer leurs œuvres. C’est pour apporter plus d’éclaircissement à cet effet que l’organisme de gestion collective des droits au Burkina, porté par son premier responsable, Wahabou Bara, a rencontré les acteurs du monde du théâtre. C’était dans la matinée de ce mercredi 16 juin 2021, dans l’enceinte même dudit organisme.

Madame Delphine Somé, Directrice de la documentation

À ce propos, il était accompagné de deux collaboratrices. La première, madame la Directrice de la documentation générale, Delphine Somé, s’est entretenue avec les invités du jour sur les conditions d’adhésion et de déclaration des œuvres dans le domaine du théâtre. “Nous avons débuté les adhésions pour ces acteurs concernés depuis le 1er juin dernier et ce jusqu’au 15 juillet prochain. L’objectif est que ceux qui pourront adhérer et déclarer leurs œuvres durant cette période puissent percevoir leurs droits voisins d’ici fin août 2021. Passé cette date buttoir, les acteurs du théâtre qui n’auront pas pu, pourront après continuer le processus d’adhésion et de déclarations. Par contre, ils ne pourront bénéficier de leurs droits que lors de la répartition de l’année prochaine, en 2022”, a-t-elle précisé.

Madame Compaoré née Zoungrana Armel, Directrice de la répartition

Quant à la deuxieme, la Directrice de la répartition, madame Compaoré née Zoungrana Armel, elle a expliqué aux acteurs du monde du thêatre présents pour l’occasion, les techniques de collecte et de répartition des droits voisins. À ce titre, elle a laissé entendre qu’il existe deux sources de prélèvement des droits voisins du théâtre. Il s’agit notamment de la renumeration équitable perçue auprès des organismes de radiodiffusion et la renumeration pour copie privée, qui a elle, est perçue auprès des importateurs de tous les supports qui peuvent stocker les oeuvres théâtrales.

“Bien qu’il y’ait des imperfections, ce n’est que le début et c’est à saluer. Avec le temps, tout sera parfait”, Paul Zoungrana, président de la FENATHEB

Présent au présidium, le chef de la Fédération nationale de théâtre du Burkina (FENATHEB), Paul Zoungrana a dit apprécier l’idée de cette rencontre initiée par le BBDA. Pour lui, cela vient une fois encore renforcer la volonté du BBDA d’accompagner les acteurs du théâtre à bénéficier de manière convenable de leurs droits voisins, chose qui participera sans doute à leur bien-être.

Pour information, le DG Wahabou Bara s’est exprimé en ces termes: “la mise en œuvre des droits voisins a commencé au niveau du BBDA en 2002 avec la filière musique, le cinéma en 2012 et recemment en 2021 avec le théâtre. En réalité, il faut entendre par droits voisins, des droits qui sont conférés à une certaine catégorie de bénéficiaires à savoir les interprètes ou exécutants, les producteurs de phonogrammes ou de vidéo-grammes et les organismes de radiodiffusion. Et à la faveur des 20 ans du théâtre, organisés par la FENATHEB, la question de la mise en œuvre des droits voisins au profit du théâtre a été mise sur la table. Les discussions se sont ensuite poursuivies et ont fini par avoir une issue favorable. Et pour joindre l’acte à la parole, nous debutons le paiement de ses droits en août prochain”.

Boukari OUÉDRAOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
10 ⁄ 5 =