dim 14 avril 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

DWI JORO 2018: Festival des arts et de la culture Kassena- Nankana, du 23 au 25 novembre au siège du FESPACO à Ouaga.

La 2e édition du plus grand rendez-vous de la promotion des cultures Kassena- Nankana et de la destination Nahouri s’annonce à grands pas. Dénommé « DWI JORO » / « BUURI TIGSGO » ou Festival des arts et de la culture du Nahouri, il se déroulera cette année du 23 au 25 novembre 2018 au siège du FESPACO dans la capitale burkinabè. Le président du comité d’organisation, Abraham Abassadjé et son équipe étaient face à la presse vendredi soir pour présenter l’état des préparatifs et en décliner les grandes articulations. L’idée serait simplement de renforcer la cohésion sociale entre les ressortissants afin d’atteindre les buts d’intérêt général. Les détails à voir dans la suite des lignes. Lisez plutôt !

Tout comme d’autres peuples du pays, les Kassena et Nankana sont fortement représentés à Ouagadougou. DWI JORO / BUURI TIGSGO ou Festival des arts et de la culture du Nahouri qui sera fin novembre à sa 2e édition vient pour favoriser les rencontres entres fils et filles de ladite province. Lancé par un collectif d’association de ces ressortissants à Ouagadougou, ce festival détient des objectifs globaux bien définis. Notamment la promotion de la solidarité et l’entraide entre « frères », contribuer à la sauvegarde et à la promotion du patrimoine culturel du pays en général. Tout en insistant sur la dynamisation du tourisme dans cette partie du pays avec ses villes principales dont Pô, Ziou, Tiébélé, Zecco, Guiarro….


Plusieurs activités et innovations meubleront cette édition du 23 au 25 novembre 2018. La nuit du Nahouri, une reconstitution des nuits chaudes d’ambiance et d’énergie en musique et danse originaire de ces peuples. On cite également : une grande parade carnavalesques ; une grande foire artisanale, socio économique et culturelle ; des conférences; une grande soirée de la parole Kassena- Nankana et de la mode du Nahouri et une grande nuit de distinctions et de la musique moderne du Nahouri. Tout va tourner autour du thème central: « Culture Kassena- Nankana, patrimoine et changement climatique ».
Le pays Kassena-Nankana est situé à cheval entre le Sud du Burkina Faso et le Nord du Ghana partageant pratiquement les mêmes valeurs culturelles. Pour le Président du Comité d’organisation de cette édition, Abraham Abassadjé, c’est ce qui explique le choix de ce pays comme invité d’honneur. Toutefois, le festival s’ouvre aux autres cultures..

Cette province est « une des valeurs culturelles incontestables, historiques des plus illustres » du pays. Alors elles doivent s’exprimer à fond et à volonté. D’ailleurs, selon un sage,  » seule l’expression des cultures permet de mieux se voir et se connaître ». Cela engendre donc le renforcement de la cohésion sociale, la solidarité et l’échange entre les membres de la communauté. Au presidium de la conférence de presse du jour étaient également : Aboudou Dabo dit Dabs, N’teny, Sia Dieudonné, Adah Jacques Korapiou.
Les porteus entendent à travers Dwi joro pousser le rayonnement du Nahouri, de sa culture et de ses atouts touristiques. Sans oublier l’épanouissement des acteurs culturels nomatament les artistes musiciens- chanteur dans le développement de leurs carrières.
Rendez-vous est donc pris du 23 au 25 novembre 2018 au siège du FESPACO à Ouaga pour DWI JORO 2018.

Filasko Moussa Kaboré

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

PÉKIN : « La modernisation à la chinoise » présentée aux journalistes burkinabè

La deuxième journée du séminaire des responsables et des...

KUNDE 2024: Le commissariat général annonce les couleurs de la 22e édition

La prestigieuse cérémonie de distinction musicale au Burkina Faso...

Mois du patrimoine burkinabè : La deuxième édition annoncée du 18 avril au 18 mai 2024

Le comité d'organisation de la deuxième édition du «...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page