jeu 25 juillet 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Enfants en situation de Autis : Quant B Koss leur vient en aide.

L’entreprise B Koss, spécialiste en vente de vêtements de luxe a rendu une visite de courtoisie aux enfants atteints d’autisme le jeudi 18avril 2019 à Ouagadougou.

Ce don composé de 20 sacs de riz, des bidons d’huile, des cartons de spaghetti, de huit cartons de biscuits, de huit cartons de Omo, de huit cartons de savons, tout ce qui va dans le bien-être et une petite enveloppe contribuera à soulager un tant soit peu ces enfants a reconnu un des représentants de l’entreprise Alex Namien et d’ajouter qu’il était important pour eux de continuer à venir en aide à ces enfants puisque cela fait deux à trois ans qu’ils le font et comme ils interviennent dans l’humanitaire, il a promis de reverser quelque chose aux enfants lorsque son entreprise viendrait à faire des ventes.

Logés au sein de l’école Pampanga D, ces enfants au nombre de 15, sont régulièrement inscrits à l’école, mais l’école s’occupe aussi d’un certain nombre d’enfants une dizaine qui sont déjà dans les écoles ordinaires, a expliqué le directeur de l’école des enfants en situation d’Autis et d’ailleurs psychologue Ibrahim Zoungrana.

Ces enfants généralement référés par l’hôpital Yalgado et aussi par les écoles, maternelles sont pris en charge a-t-il poursuivi « parce que généralement ce sont elles qui sont en 1ère ligne et c’est nous qui décelons les difficultés rencontrées par ces enfants. Quand les parents se rendent comptent des difficultés de leurs enfants, on les réfère chez nous et nous à notre tour, essayons de faire les évaluations nécessaires afin de savoir si l’enfant est autis ou pas, et s’il s’avérait qu’il l’est, nous voyons comment le prendre en charge ».

Cette prise en charge à leur niveau est un peu pluridisciplinaire, c’est-à-dire qu’elle est indicative, pédagogique, et peut être aussi thérapeutique a-t-il souligné et d’ajouter que leur structure fonctionne sur fonds propres « C’est la contribution des parents qui permet de prendre en charge le personnel et tout ce qu’il y’a comme matériels aussi »

Le manque de moyens fait que le cout est quand même élevé puisque la scolarité hors cantine fait 450000FCFA l’année et plus de 600000FCFA avec la cantine qui coute 250000FCFA l’an.  « Donc pour le Burkinabé moyen, c’est quand même assez cher ». Ces enfants qui sont dirigés vers Ibrahim Zoungrana est l’œuvre de l’association d’aide aux personnes en situation d’autisme, en abrégé 3A a précisé sa présidente Lalaissa Siri Traoré.

Selon elle, l’association a été créée en 2012 par l’initiative des parents vivants avec un cas d’autisme. L’association a pour but d’encadrer les enfants avec l’autisme et de les aider à s’insérer dans le milieu social mormal , de les aider à quitter leur lieu et également d’apporter un appui aux parents «  parce que nous parents également nous avons besoin d’un appui pour pouvoir les gérer , donc du coup au niveau de l’association on se retrouve entre parents , on s’échange les expériences, comment gérer une crise , comment leur donner une prise en charge adéquate » .

Actuellement l’association a une vingtaine d’enfants dont cinq sont dans le cursus normal scolaire et les 15 autres sont en classe préparatoire au niveau de l’association pour leur éventuelle intégration dans le cycle normal et l’association intervient partout dans le Burkina ou besoin est , a-t-elle conclu.

Téné Bénédicte OUEDRAOGO

benedicteoued@gmail.com.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Ouagadougou: Le 13e Rim-Tansoba accède au trône à Sabtenga 

Son excellence le Rim-Tansoba (Mouss Tansoba) est fait désormais...

Festival international du pétanque: l’édition 2 s’annonce sous le signe de la solidarité

Le comité d'organisation du festival international du pétanque de...

ZAGTOULI : des rites initiées pour la paix au Burkina

À Zagtouli, un quartier de la commune de Ouagadougou,...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page