Actualités Entretien Mannequinat

INTERVIEW: Liace la VIVA, la nouvelle pépite du mannequinat photo au Burkina

Le monde du mannequinat, plus précisément celui de photo, connaît un essor considérable au pays des hommes intègres. Beaucoup s’y adonnent, compte tenu de sa nécessité pas seulement dans l’univers de la mode, mais aussi dans biens d’autres domaines. Et parmi tant d’autres, il y a Liace la VIVA, nouvelle recrue, mais qui fait la pluie et le beau temps dans ce milieu.

Connue sous le pseudonyme de Liace la VIVA, et d’origine togolaise, KUEGAH Wendyam Alice Virginie est de nationalité burkinabè, résidante au Burkina Faso. Etudiante en niveau licence et actrice par la même occasion, Liace est une passionnée du mannequinat photo. “J’adore la photographie et j’aime être photographiée. Dès mon jeûne âge, lorsque l’on me demandait ce que je voulais devenir, ma réponse était sans réflexion: devenir star. Et je sais que j’atteindrai mon objectif à travers ce métier”, nous a-t-elle confiée.

Formée à Africa model Agency et aussi à Glory, cette jeune mannequin photo, exerçant depuis une année, a déjà à son actif plusieurs collaborations avec des photographes attitrés pour des publicités et biens d’autres services.  Au nombre de ces collaborations, Il y a entre autres, Caliente plus, Archange shoot it, Smart studios, Créative studio, G-Square, et ISO226. Consciente des enjeux de ce domaine, elle affirme tout œuvrer pour braver tout obstacle, afin de véritablement s’imposer et en devenir incontournable. “Jai toujours rêvé de devenir une star adulée et respectée de tous, et je le serai”, rassure-t-elle avant de nous informer être actuellement en préparation d’un shooting avec Swagg studio sur le thème <<Sport>>.

Elle espère par ailleurs, recevoir d’autres contrats, susceptibles de booster encore plus sa carrière. Tout en remerciant l’équipe de notre rédaction pour l’intérêt porté sur elle, Liace a tenu à laisser un message à l’endroit de toutes ces personnes qui aimeraient se lancer dans le domaine. “Je tiens à leur conseiller de ne pas vite mettre leurs carrières dans les mains de celui qui dit être à mesure de les aider à avancer plus vite et loin. Aussi, il faudrait garder à l’esprit que ce n’est pas un milieu facile certes, mais ce qui compte c’est de ne pas s’adonner à la facilité. Avec plus d’abnégation et de courage, chacun atteindra son but”.

Asmaho ZOUNGRANA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
7 − 4 =