Actualités Entretien Mode Stylistes

INTERVIEW: “Nous attendons beaucoup de la nouvelle ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme”, dixit KORO DK, présidente du RIM-BF

Dans le but de faire part du bilan des activités de l’année 2020 et par la même occasion, communiquer sur la feuille de route pour 2021 de l’association des créateurs et stylistes burkinabè, à savoir le Reseau des industries de la mode du Burkina Faso (RIM-BF), votre plateforme culturelle est allée à la rencontre de la présidente dudit qui n’est nul autre que la styliste KORO DK.

Korotimi Dao, connue sous le sobriquet de KORO DK, est une styliste burkinabè. Œuvrant dans l’univers de la mode depuis les années 2000, elle a su par son travail et son abnégation, se faire une grande notoriété, à en devenir une marque incontournable dans l’univers vestimentaire au Burkina Faso. Des efforts qui lui ont aussi valu d’être la présidente du Réseau des industries de la mode du Burkina Faso (RIM-BF).

Le RIM-BF est une association de certains stylistes burkinabè reconnue par l’État, le ministère de la culture et le ministère du commerce. Elle est née en Juin 2018 à Bobo Dioulasso, au retour de Bobo Fashion week. Elle a pour objectifs de faire la promotion de l’industrie de la mode et du textile au Burkina Faso, professionnaliser le domaine de la mode, mutualiser les ressources ainsi que les compétences et promouvoir les acteurs vestimentaires au pays des hommes intègres. Par ailleurs, l’association a été fait en décembre 2020, chevalier national de l’ordre du mérite, avec agrafe industrie et commerce.

L’Année 2020 a été très difficile pour nous au vu de la pandémie à Corona virus. Depuis fin Février jusqu’à l’heure où je vous parle, le milieu culturel, par ricochet le RIM-BF a fortement été touché”, a expliqué la présidente. Cependant, elle a tenu à préciser que pour cette année, le RIM-BF œuvrera fortement quant à l’atteinte de leurs objectifs. De ce fait, elle l’a fait savoir en ces termes. “Pour cette année 2021, beaucoup d’activités seront menées. Nous comptons organiser des formations au profit de nos membres, copter des jeunes talents, organiser un grand gala dans le but de mieux présenter l’association au peuple burkinabè et bien d’autres.

Aussi, nous envisageons, dans la foulée, tenir des formations à l’endroit des enfants après celles de nos membres. Cependant, celà reste pour l’instant un projet”. KORO DK n’a pas manqué de faire-part du bilan qu’elle fait de la gestion du précédent ministre de la culture, des arts et du tourisme Abdoul Karim SANGO : “le ministre sortant a été pour nous un grand ministre. Le ministère de la culture est grand. Il regroupe plusieurs domaines à savoir la musique, le domaine vestimentaire, l’art culinaire, l’hôtellerie… l’être humain ne peux pas être parfait. Moi de mon côté, je lui tire mon chapeau, et je lui souhaite bon vent pour la suite”.

En ce qui concerne les attentes quant à la Dr Élise Foniyama ILBOUDO/THOMBIANO, nouvellement portée à la tête de ce département ministériel, elle a indiqué que les attentes sont nombreuses. “Nous attend beaucoup de notre ministre actuelle. On veut que l’art vestimentaire soit solidifié, reconnu, parceque nous en avons besoin. Je profite l’interpeller, parceque souvent, on voit que c’est l’art vestimentaire qui est toujours en dernière position dans le ministère. L’art vestimentaire doit avoir sa vraie place et je souhaite vraiment qu’elle prenne en compte l’art vestimentaire parceque tout le monde s’habillent, et tout le monde fait la mode”, a laissé entendre KORO DK. Et pour cette année 2021, elle souhaite une année de joie, surtout de santé pour tout un chacun et que la paix règne vraiment dans notre pays et dans la sous région.

Asmaho ZOUNGRANA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 + 11 =