Actualités litterature Société

La bibliothèque Kiougou Gabriel NAKOULMA de L’ICCV-Nazemsé fête ses treize ans

L’initiative Communautaire Changer la Vie (ICCV-NAZEMSÉ) a procédé ce mardi 28 juillet à la célébration des treize (13) d’existence de sa bibliothèque dénommée “bibliothèque Kiougou Gabriel NAKOULMA”. Cette bibliothèque répond au besoin de donner aux enfants, le goût de la lecture à travers l’accès au livre.

Créée en 2007 sous l’initiative de l’association “Initiative Communautaire Changer la Vie (ICCV-NAZEMSÉ), avec pour objectif majeur d’éradiquer l’ignorance et s’ouvrir au monde en donnant accès à la lecture et à l’apprentissage, la bibliothèque Kiougou Gabriel NAKOULMA célèbre ce mardi 28 juillet, son treizième (13) anniversaire. Depuis sa création, elle organise, à travers son équipe, des activités extra et intra muros; notamment le centre de lecture communautaire, les activités d’éveil, d’animation, et de soutien scolaire, un espace d’études et enfin les clubs de lecture qui visent à trouver de nouveaux auteurs, en ce sens qu’ils ne prennent en compte que les adultes.

Tous ces axes d’intervention permettent de renforcer la cohésion entre parents, jeunes et enfants, responsabiliser les adolescents, favoriser l’entraide sociale à travers des chantiers de solidarité, offrir de vie agréable à travers les activités ludiques, servir de lieu de partage et d’épanouissement, renforcer le lien intergénérationnel. De façon globale, l’action de la bibliothèque favorise le développement de l’éducation et participe à la préservation des valeurs culturelles et des droits civiques.

Pour le coordonnateur de L’ICCV-Nazemsé, Simon NAKOULMA, ce treizième anniversaire est surtout placé sous le signe de l’enracinement de la lecture, et de l’accès aux activités culturelles, car dit-il, l’accès à la culture au Burkina reste une difficulté. (En ce qui me concerne, il n’y a pas de culture sans lecture. Ainsi, nous avons voulu renforcer cet accès à la culture en amenant les enfants à lire avec plaisir, apprendre des chants et des danses. Pour moi, le bilan en treize ans est positif, en ce sens que nous avons pu faire de la bibliothèque un espace de vie et un lieu naturel où les enfants s’épanouissent), a-t-il expliqué.

Par ailleurs, monsieur NAKOULMA a profité de l’occasion pour solliciter l’accompagnement de la mairie de Ouagadougou en terme de reabilitation de routes pour faciliter l’accès à la bibliothèque. Pour lui, la fondation de cette bibliothèque qui a coûté plus 150 millions demeure une action citoyenne, raison de plus que les autorités se penchent sur cette question de voies qui y mènent. A cet effet, le représentant du maire de la ville de Ouagadougou, monsieur KABORÉ a promis de faire le point des doléances du coordonnateur à ses supérieurs hiérarchiques.

Prénant la parole en tant que marraine de la cérémonie, madame Monique ILBOUDO s’est, elle, exprimé en ces termes, (Je suis très heureuse d’avoir été désignée pour parrainer l’anniversaire d’une telle initiative qui valorise le livre et lecture. C’est un espace idéal pour inculquer la lecture à la base. Cependant je suggère non seulement aux initiateurs d’étendre ce projet au delà du quartier Cissin, mais aussi d’inviter plus souvent des écrivains à des activités de la bibliothèque, chose qui pourrait susciter beaucoup d’intérêt et d’engouement).

Aussi, il est à noter la présence de la représentante du ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, madame Patricia TAMINI/TUINA. (Je voudrais au nom du ministre, saluer le travail remarquable de l’association ICCV-NAZEMSÉ, au profit des populations dans le domaine de l’éducation, de l’agriculture, de la santé et dans l’autonomisation économique de la femme depuis sa création en 2002. Aussi nous leur saluons pour la création de cette bibliothèque qui célèbre aujourd’hui ses treize ans. Une bibliothèque est un cadre d’épanouissement d’apprentissage et d’épanouissement pour les enfants. Ainsi, ICCV-NAZEMSÉ a su donner cette chance aux enfants, à la jeunesse, aux communautés. C’est pourquoi notre ministère lui apporte et apportera toujours, autant que se peut, son soutien technique et financier à travers des formations, des dons en ouvrages et en subvention), s’est-elle confiée.

Cette cérémonie s’est clôturée par une visite guidée dans les installations de ladite bibliothèque.

Boukari OUÉDRAOGO (Stagiaire)
Fabrice Parfait SAWADOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 − 22 =