Actualités Culture Entretien

Le journaliste culturel, David Hervé Honla s’exprime à propos de “Infos Culture du Faso”

David Hervé Honla est l’un des journalistes les plus connus dans le milieu de la culture au Burkina Faso. L’homme est beaucoup apprécié pour son franc-parler. A l’occasion de la commémoration des deux ans d’existence de “Infos Culture du Faso” dans le monde de la presse culturelle burkinabè, nous avons bien voulu lui « arracher » quelques mots. Découvrons ensemble le contenu de cet entretien !

ICF: Comment allez-vous ?

Hervé: Je me porte bien par la grâce de Dieu. Je fais le maximum pour éviter de contracter cette maladie répugnante, en suivant les gestes barrières.

ICF: Quel est l’impact de cette pandémie dans le monde la Culture?

Hervé: Le constat est catastrophique ! Si vous voulez connaître mon avis, l’année culturelle et touristique 2020 est déjà terminée. Tout ce que nous essayons de faire, c’est de sauver ce qui peut être encore sauvé. C’est des centaines de milliards de F CFA, cette année, qui sont parties en poussière. Mon regard est plutôt tourné vers 2021.

ICF: Quelle est votre contribution en tant qu’acteur culturel afin de contrer la propagation de cette maladie?

Hervé: La plus belle Femme ne peut donner que ce qu’elle a. Je suis journaliste culturel, je couvre exclusivement des reportages allant dans le sens de la sensibilisation contre cette maladie notamment des artistes en studio, promotion des œuvres liées au Covid-19, couverture des actions humanitaires, etc.

ICF: Connaissez-vous “Infos Culture du Faso”?

Hervé: Pour avoir régulièrement travaillé ensemble toute l’année 2019 et cette année, si je dis le contraire, c’est faire preuve de cynisme. C’est un magazine en ligne avec lequel je collabore et qui, parfois, à mon grand étonnement, est sur tous les fronts culturels et sur l’ensemble du territoire national.

ICF: Avez-vous lu les articles de “Infos Culture du Faso” si oui, lesquels?

Hervé: Bien sûr ! Le dernier que j’ai lu est consacré à la célèbre productrice et réalisatrice Aminata Diallo Glez. Elle est très recherchée par les organes de presse culturelle et même dans le milieu culturel

ICF: Que pensez-vous d’ICF?

Hervé: C’est un journal en ligne omniprésent dans la sphère culturelle et touristique de notre pays. On ressent au sein de son équipe de rédaction, une certaine passion pour le métier. Je ne peux que les encourager !

ICF: Quattendez-vous de votre journal ICF?

Hervé: J’attends qu’il soit d’avantage professionnel dans le traitement de leur article. Qu’il s’oriente également vers d’autres genres journalistiques: l’analyse, les portraits, les grands reportages, les éditos et pourquoi pas la critique. Ils sont plutôt spécialisés dans le compte-rendu.

ICF: Etes-vous prêt à contacter ICF si toutefois vous avez un évènement d’envergure?

Hervé: Je le fais déjà et je le référai dès que les activités culturelles, proprement dites, reprendront.

ICF: Quelles sont vos suggestions pour plus de performance et de satisfaction de la part d’ICF?

Hervé: Plus de formation et de recyclage sur les techniques d’écritures et de reportages.

ICF: Sur léchelle de 1 à 10, combien donneriez-vous à ICF?

Hervé: Désolé, je suis réputé pour être très avare en points: Je donnerai 5/10

Interview réalisé par Parfait Fabrice SAWADOGO

Contact: washapp: (+226)75597216
Email: contact@infosculturedufaso.net – fabino.prod@yahoo.fr
Téléphone: (+226)71363679 – (+226) 78558798

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 ⁄ 7 =