Musique « couper-décaler »: Imilo confirme son leadership à travers « Fitness »

 Musique « couper-décaler »: Imilo confirme son leadership à travers « Fitness »

« Fitness », c’est l’intitulé du tout nouveau single d’Imilo Lechanceux. Veritable talentueux, il est considéré aujourd’hui comme le porte-flambeau du couper-décaler au Burkina Faso. D’ailleurs durant une dizaine d’année, il s’est illustré dans ce genre musical à travers 4 albums et plusieurs autres singles. Ce 16 août 2022, il a fait l’honneur de répondre à notre invitation au sein de notre rédaction, lord de laquelle il revient sur son parcours mais aussi sur son tout nouveau single.

Émile Ilboudo à l’état-civil, Imilo Lechanceux est un jeune artiste chanteur burkinabè. Du théâtre à la danse en passant par l’animation, Imilo aura touché un peu du tout avant de finalement se faire une carrière dans la musique, plus précisément dans le couper-décaler. En effet, le jeune Émile commence par la danse au sein de troupes du côté de la Côte d’Ivoire, avant de regagner son pays d’origine le Burkina Faso. Une fois au Burkina, il s’installe à Gounghin, un quartier populaire de la ville de Ouagadougou. Par la suite, il va s’essayer au théâtre au niveau de l’Atelier Théâtre Burkinabè (ATB), pour plus tard basculer dans l’animation et la danse aux côtés de plusieurs grandes figures de la musique burkinabè, notamment Amity Méria, Idak Bassavé, etc.

Ces expériences auprès de ces icônes lui font prendre conscience de son talent de chanteur. Il s’illustre d’abord en 2009, au sein du groupe Villageois à travers leur œuvre « Vit la joie » avant de se lancer dans une carrière solo. La suite appartient à l’histoire. En fait, l’artiste enchaîne des sorties discographiques ainsi que des singles. En une dizaine d’années, Imilo totalise quatre albums dont « En voici un » en 2013, « Dieu est ma force » en 2015, « Elévation », en 2017 et « Intégration » en 2021. Ces singles en sont multiples dont le plus récent est baptisé « Fitness ».

“J’ai fait le son « Fitness » pour inviter les gens au sport. Le sport pour moi, est bon pour la santé. Par conséquent, la musique peut inciter les gens à pratiquer le sport. La promotion du single se passe bien. Dans les salles de gyms, sur les terrains de football, il est le compagnon de tous les sportifs”, a-t-il confié.

La carrière du désormais leader du couper-decaler au Burkina Faso, c’est aussi de bonnes collaborations avec bon nombre de personnes notamment le groupe Révolution, DJ mix et des joueurs de football en l’occurence Bertrand Traoré. De ses dires, c’est ce qui l’a aussi convaincu de faire une chanson qui réunit le monde de ces deux loisirs, à savoir la musique et le sport. Du reste, l’artiste dit se réjouir de son parcours fourni. De son avis, il y a de quoi rendre grâce à Dieu pour le travail abattu. Il dit d’ailleurs continuer à travailler pour accomplir toute sa mission et faire plaisir à ses fans. Par ailleurs, il vient de commémorer ses 10 ans de carrière, successivement à Ouagadougou et Bobo-Dioulasso. D’ailleurs, il prévoit le faire également du côté d’Abidjan mais aussi en Europe.

La musique burkinabè se porte bien. C’est du moins ce que pense Imilo Lechanceux. Mais qu’à cela ne tienne, il déplore le fait qu’il n’y ait pas d’infrastructures adéquates de spectacles. Le seul qui existe à savoir la Maison du Peuple, semble en très mauvais état, et même ne répond plus aux énormes. ”Je lance donc un cri de coeur pour le réaménagement de cette institution culturelle. La Maison du Peuple est bien positionnée pour les évènements culturels mais malheureusement, elle n’est pas adaptée aux réalités des spectacles actuels. Il est important donc que les autorités culturelles vraiment sur la question”, a-t-il souhaité.

Le somptueux single « Fitness » est accessible via le lien suivant 👇🏻👇🏻👇🏻👇🏻👇🏻👇🏻👇🏻

Modou TRAORÉ (stagiaire)

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
15 × 26 =