Actualités Musique Société

Ne m’appelez pas madame” la caravane est passée à Bobo.

Ce samedi, la place Tiefo Amoro de Bobo-Dioulasso vivait à son tour la campagne de tournée organisée par L’UNICEF pour dire non au mariage précoce des jeunes filles. Dénommée “Ne m’appelez pas madame” , c’était au tour de la ville de Sya de bénéficier de cette campagne de sensibilisation contre le mariage précoce des jeunes filles.

Ils étaient nombreux à faire le déplacement dans ce lieu très connu de la ville.En deux heures de temps, plusieurs artistes ce sont succédés sur le podium. De la programmation artistique au hôtesses, tout était mis en oeuvre pour garder le public en haleine. Chacun à tour de rôle ont véhiculés de leur manière le message far de la soirée. Comme guest star de la soirée Il y’avait l’artiste Jésus et l’ambassadeur UNICEF pour la campagne l’artiste Smarty.

Au Burkina Faso, cette pratique est récurrente et les statistiques font état d’une fille mariée de façon précoce sur deux. C’est pour rompre avec cette pratique que l’organe onusien à mis en place cette campagne.
Pour l’ambassadeur Smarty qui à réaliser un clip sur ladite campagne, “parler de mariage forcé est un sujet tabou (…) Il faut donner la chance aux jeunes filles et ne pas les empêcher de devenir ce qu’elles souhaitent” a t-il laissé entendre.
Après le podium, un film a été diffusé sur la même place. Réalisé par feu Kouka Aimé ZONGO et dénommé “Alima”, ce film est la parfaite illustration du thème de campagne.

Pour Agathe Ouedraogo, membre de l’équipe d’organisation : ” C’est un film qui parle des causes et des conséquences du mariage forcé”.
La mobilisation, même si ça n’a pas été de taille, les organisateurs y retienne un motif de satisfaction, “ceux qui sont là, je pense que de bouche à oreille, ils pourront relayés notre message” dixit Agathe Ouedraogo. Cinq localités ont été choisi en tout. Ayant démarrée à Léo, toute l’équipe et leur caravane se mettront en route après Bobo-Dioulasso pour aller passer le même message à Kaya dans deux semaines.

Latif OUEDRAOGO (stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 − 11 =