Actualités Culture Société

PLATEFORME CULTURELLE DU BURKINA FASO: Des acteurs culturels reçoivent une session d’information et de Formation

Sous le soutien de Africalia, la Plateforme Culturelle du Burkina Faso (PCBF), a tenu ce samedi une session d’information et de formation au profit des acteurs culturels du Burkina Faso. Organisés dans les locaux de l’espace culturel Gambidi, ces travaux rentrent dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’action 2020 de la PCBF.

Les travaux au cours de cette journée ont porté essentiellement sur trois principales thématiques à savoir les droits d’auteur en art vivant (le théâtre, le conte, le théâtre radiophonique), la présentation et rôle de la Commission Nationale des Arts, et enfin la coopération culturelle. Au delà de tout, il a été surtout question d’offrir aux participants, un cadre d’information et d’échanges sur les différents sujets qui ont été abordés, afin d’enrichir et renforcer les connaissances de sorte à leur permettre d’être plus efficaces et tirer le meilleur profit de leurs activités professionnelles.

À en croire à monsieur Salif Sanfo, chargé de la formation et actuel Secrétaire Général de la PCBF, cette formation rentre en droite ligne avec le programme 2020 de la Plateforme Culturelle du Burkina Faso, qui a pour objectif de professionnaler les acteurs culturels et de montrer que la culture est un maillon de développement humain durable. “Et donc, il s’agit de les outiller sur les textes juridiques du secteur culturel”, a-t-il précisé.

Et il continue toujours en ces termes: “Ce matin, nous avons madame Tamini/Koné Bibata, Directrice de la documentation générale et cheffe du service du droit d’auteur du BBDA qui est là pour parler de la question des droits d’auteur qui relève aussi des aspects juridiques. Nous avons également monsieur Inoussa samandougou, président de la sous-commission des affaires sociales de la Commission Nationale des Arts (CNA), présent pour échanger sur le bien-fondé de la création de cette commission et aussi de la carte d’artiste. Et Aussi le ministère de la culture ici représenté par le Dr Idrissa Zorom, responsable juridique.

A cet effet, cette formation est la suite d’une autre que nous avons entamée en novembre dernier et qui a porté sur le leadership, l’entrepreneuriat Culturel, les aspects juridiques et aussi comment monter un business-plan”. Ce sont entre autres des participants de tout bords qui ont bénéficié de cette formation à savoir des directeurs de compagnie artistique, des managers d’artistes, des administrateurs culturels, des responsables d’espaces Culturels, des directeurs de festivals et d’événements culturels, des associations culturelles, des artistes, etc.

Parfait Fabrice SAWADOGO 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
1 × 25 =