Actualités Info Presse Société

Solidarité nationale : Le mouvement Ya Paalé donne du sourire au déplacés de Pazani.

Dans son élan de solidarité, le mouvement Ya Paalé a fait un don de vivres dans la matinée du 28 septembre 2019, à la mosquée de Kologh Naaba et aux personnes déplacées à Pazani. Le samedi 28 septembre 2019, il est 9 heures 30 minutes dans le quartier Nord-Ouest de Kolagnaba. L’imam adjoint de ladite mosquée et ses collaborateurs Ousmane Derra accueillent avec enthousiasme les donateurs du jour, membres du mouvement Ya Paalé.

En effet, le vice-président du mouvement, Yacouba Baguian confie que ce don est composé de vivres et de matériels tels que des bouilloires, des nattes, des sacs de riz et de boissons et d’une enveloppe. En exprimant sa satisfaction pour ce soutien à la communauté musulmane du quartier, l’imam Adjoint, Derra, cette initiative de solidarité de ces jeunes expatriés est à saluer et à encourager. De l’avis de M. Derra, le Burkina Faso vit une situation difficile et de ce geste vient à point nommé comme appel à de solidarité que la diaspora lutte à l’endroit de la patrie. Le fidèle musulman, Ali Zongo dit être content de ce don en faveur de la mosquée.


Après la mosquée, cap est mis sur le site des déplacés de Pazani dans l’arrondissement 9 de la ville de Ouagadougou. Sur les sites aux environs de 12 heures, la tristesse se lisait sur le visage des déplacées. A leur arrivée, les membres dudit mouvement donnent du sourire à plus de 300 personnes composées la plupart d’enfants et de femmes. Le vice-président du mouvement, Baguian informe que le présent don à personnes déplacées de Pazani est d’une valeur de plus de deux (2) millions. Il s’agit d’une tonne de riz de quarante (40) cartons de spaghetti et vingt (20) cartons de savons. Le représentant des donateurs poursuit que ce geste est une prise de conscience de la situation difficile que vivent ces personnes ayant fui les actes terroristes.


A entendre l’agent communal, Boureima Bambara par ailleurs représentant le maire de l’arrondissement 9, c’est un sentiment de joie qui l’anime de voir que des jeunes comme le mouvement Ya Paalé, sont venus au secours de leurs frères M. Bambara exhorte toute les autres associations à faire un tel geste qui pourrait être un soulagement. Toute chose, précise-t-il qui a occasionné cette aide. En avouant sa solidarité aux FDS, M. Baguian exprime sa compassion à toutes les illustres disparus tombée les armes à la main et à toutes les victimes du terrorisme aux Burkina Faso. Venus de Tongmael dans la province du Soum pour Pazani depuis le 6 juin 2019 vivent mal leur situation. Le sentiment et la grogne d’être abandonné par l’Etat se faisait entendre. Cet abandon des autorités, nous confie Saidou Sawadogo, représentant des déplacés, a choqué certains d’entre eux qui ont préféré rembourser chemin. « L’Etat s’est désengagé, je peux le dire. Certains face à cette situation se sont retourné vers Barsalgho », révèle Saidou Sawadogo, le représentant des déplacés à Pazani.


C’est pourquoi, Yacouba Baguian lance un appel à toutes personnes de bonnes volontés et mouvement de tout genre à emboiter le pas en vue de lutter contre la pauvreté. « Tout progrès ne peut se faire que dans l’union », martèle M. Baguian. Sur ce point, il a souligné que le défi majeur consiste à œuvrer dans le renforcement de la solidarité entre filles et fils du pays des hommes intègres. Car, à l’entendre, le progrès d’un pays nécessite la solidarité. Et d’ajouter que l’autre défi aussi est de lutter contre la pauvreté. Le mouvement est né de l’idée notre compatriote Boureim Liguidi, un concept né à la suite de certaines personnes marginalisées pour lutter contre la pauvreté que ce mouvement a été mis en place. La mission est de déplacer les différences ethniques, culturelles et religieuses pour progresser vers une unité nationale. Les actions du mouvement débutent aux USA avec une collecte de fonds pour achat d’une couveuse pour l’hôpital de Bobo. Il participe à la promotion de la culture burkinabè à travers le parrainage de certaines activités et organise aussi des matchs panafricains de gala. Enfin, comme perspectives, l’association prévoit un autre don dans le mois d’octobre en profit des personnes vulnérables.

Achille ZIGANI (collaborateur)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 − 23 =