11e édition du Wed-Bindé : L’accouchement du fourneau Bissa à l’honneur

 11e édition du Wed-Bindé : L’accouchement du fourneau Bissa à l’honneur

Le fourneau Bissa du Burkina Faso a bouclé son accouchement à la place du forgeron de la commune de Kaya ce 25 novembre 2022. Après plus de cinq heures d’opération, le fer a été extrait avec succès.

À la veille de la cérémonie marquant le lancement officiel du Wed-Bindé, la journée du 25 novembre 2022 a été consacrée exclusivement à l’accouchement du fourneau Bissa. Une journée après sa mise en place pour cette opération, le fourneau Bissa est rentré tôt dans la matinée en activité. Pris d’assaut par deux experts du domaine, de l’allumage à l’accouchement tout en passant par le soufflement, les deux acteurs ont fait preuve de démonstrations spectaculaires pour parvenir à un résultat final réussi. En effet, étant dans le cadre de la promotion culturelle, les deux maîtres du fourneau ont d’abord procédé à un rituel d’eau simple pour bénéficier de la clémence des ancêtres afin d’avoir une meilleure fusion du fer.

Cette étape passée, ils ont procédé à l’allumage du feu avec la contribution de tiges de mil, de paille et de charbon. Après la phase de l’allumage, ils ont entamé la période de soufflement pour attiser le feu. Après avoir consacrer plus de cinq heures pour les deux phases, la place fut à celle ultime qu’est l’accouchement. Armés de fer et d’eau, la phase extractive a été menée avec succès et sans incident en présence d’habitants nourrissant cette vive curiosité. Menée avec dextérité, pour les deux professionnels, l’extraction fut satisfaisante. Le fer obtenu a été ensuite plongé dans une eau pour le refroidissement. «Nous avons premièrement fabriqué le fourneau avant de revenir pour l’extraction du fer. Nos ancêtres ont procédé dans cette ordre même avant notre naissance. Nous avons suivi ce procédé, le même travail en venant ici. C’est ce travail de forgeron que nous menons aujourd’hui pour nous nourrir», a déclaré Issaka Koudougou l’un des forgerons.

Toujours selon ce forgeron, cette eau résultante de l’extraction a des vertus thérapeutiques et protectrices contre les mauvais sorts et mauvaises personnes. «L’eau restante à beaucoup de vertus. C’est un remède contre la douleur osseuse, contre la colère et bien d’autres», a-t-il expliqué. Le rendez-vous est pris pour ce samedi 26 novembre, à 10 heures à la place du forgeron pour l’accouchement du fourneau de Dablo et du fourneau Dogon de la communauté des forgerons du Mali dont l’allumage a été effectuée la veille. La nuit de cette seconde journée sera marquée par une prestation traditionnelle à la rue marchande du festival.

Joël THIOMBIANO

Parfait SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
8 × 7 =