Actualités Culture Société

18è édition du FITMO : les organisateurs entendent rendre hommage au Pr Jean-Pierre Guingané

Les membres du comité d’organisation du Festival international de théâtre et de marionnettes de Ouagadougou (FITMO) étaient face à la presse ce jeudi 10 juin à Ouagadougou. Il s’est agi pour eux de donner les grandes lignes du 18è rendez-vous du Festival, prévu pour se dérouler du 25 au 31 octobre prochain, mais également d’informer du lancement officiel de l’appel à contributions pour un ouvrage collectif, en hommage au Pr Jean-Pierre Guingané.

Le FITMO, comme vous le savez, a été lancé dans les années 1989 par feu le Pr Jean-Pierre Guingané et se compagnons réunis au sein de l’Union des Ensembles Dramatiques de Ouagadougou (UNEDO) et du Centre Burkinabè de l’Institut International du Théâtre (CB-IIT). Et durant toutes ces éditions, le FITMO a toujours travaillé à réunir les meilleures créations professionnelles de théâtre et de marionnettes d’Afrique et d’ailleurs. Ainsi, après avoir célébré l’édition 2020 en décembre dernier, le comité d’organisation se prépare à tenir la 18è édition du FITMO, du 25 au 31 octobre 2021 qui se veut d’ailleurs internationale.

C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles, les hommes de médias ont été conviés dans l’enceinte de l’espace culturel Gambidi, à Ouagadougou. Et à l’instar de l’édition précédente, le FITMO 2021 se tiendra sous le thème <<Arts et Violences>>. À en croire le président du FITMO, Hamadou Mandé, il a été décidé depuis l’année dernière, de tenir ce festival tous les ans, avec l’un national et l’autre international. C’est la raison, selon lui, du maintien du même thème, à savoir <<Arts et Violences>>.

Et pour cette édition, les organisateurs, en plus des spectacles et ateliers qui sont proposés aux publics, prévoient la tenue d’un colloque international sur le thème de l’édition. L’autre activité phare de cette présente édition, c’est l’organisation d’une Journée Spéciale hommage au Pr Jean-Pierre Guingané. Cette activité se tient en marge du 10è anniversaire de la disparition de cet illustre et grand homme de théâtre burkinabè en particulier et africain en général. Des dires de Monsieur Mandé, ce 18è rendez-vous entend s’investir dans la structuration du marché du théâtre afin de contribuer à l’édification d’une véritable industrie des arts du spectacle sur le continent.

Un appel à contributions pour un ouvrage collectif en hommage au Pr Jean-Pierre Guingané

L’autre aspect de cette rencontre avec la presse est l’annonce du lancement officiel de l’appel à contributions pour un ouvrage collectif intitulé <<Jean-Pierre Guingané, l’homme et son œuvre>>. Initié par le CB-IIT, la direction du FITMO, la direction de l’École supérieure de théâtre Jean-Pierre Guingané et l’espace culturel Gambidi, cet ouvrage vise un tant soit peu à rendre un hommage mérité à ce fervent homme de théâtre qu’est la personne du Pr Jean-Pierre Guingané, disparu depuis maintenant dix bonnes années. “Nous entendons non seulement lui rendre hommage à travers la publication de cet ouvrage, mais aussi et surtout mettre à la disposition des générations actuelles et futures, un outil pédagogique qui leur permettra de mieux s’approprier l’héritage intellectuel et artistique de ce <<monument>> de la culture”, foi de Claude Guingané, Directeur de l’espace Gambidi et Directeur administratif du FITMO.

Le présent appel à contributions s’adresse à toute personne (chercheur, enseignant, intellectuel, artiste, communicateur, journaliste, activiste culturel, etc) sans discrimination d’aucune forme. Et à entendre les organisateurs, les contributions sont recevables en français ou en anglais. “Les contributions feront l’objet de publication par le FITMO et ses partenaires au cours de l’année 2021. Pour ce faire, le calendrier se décline comme suit: Réception des contributions du 10 au 30 juillet 2021; analyse des contributions du 2 août au 30 septembre 2021; traitement éditorial des contributions du 1er au 31 octobre 2021; publication de l’ouvrage en Novembre 2021”, a fait savoir Monsieur Mandé, président du FITMO.

Boukari OUÉDRAOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 + 22 =