dim 23 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

19e FITMO/FAB : Le spectacle « Oneself » du groupe ghanéen invite les festivaliers à mieux cerner leur propre être

Le groupe ghanéen de danse contemporaine, MA’AT GLOBAL PLAYERS, a invité, dans la soirée du vendredi 27 octobre 2023, les festivaliers, à travers leur spectacle intitulé : « Oneself », à l’Espace culturel Gambidi qui accueille l’essentiel de la programmation des activités de la 19e édition du Festival International de Théâtre et de Marionnettes de Ouagadougou FITMO/Festival des Arts du Burkina (FITMO/FAB), une profonde introspection sur leur propre être pour déceler leur vraie identité, leur vrai être.

Trois danseurs contemporains dont une femme, ont, à travers plusieurs séquences meublant leur scène, traduit par des paroles, des gestes, des mouvements magistralement exécutés, invité le public, notamment chaque spectateur, à réflexion profonde sur sa personne comme le titre de la pièce joué en heure, soit de 19H à 20H.

En effet, « Oneself » ou « soi-même » en français, est un spectacle qui parle de la réflexion sur soi qui est l’essence de l’être véritable d’une personne en la distinguant des autres. Ce sujet joué sur scène musicalement, avec des chansons des doyens africains de la musique comme Salif Kéïta ou Bomou Mamadou a naturellement saisi le public qui était partie prenante du spectacle.

Les spectateurs ont communié avec les danseurs ghanéens dans une profonde introspection et d’action réflexive sur leur personne car le concept de soi incarne l’identité, alors que se comprendre soi-même permet une coexistence avec son environnement.

Dans le paysage africain en évolution, de nombreuses personnes sont aux prises avec la perte de leur identité. C’est dans le sens de contribuer à ramener certains africains sur leurs vraies origines que ce spectacle a tout son sens parce qu’un être qui ne s’appuie pas sur ses repères a forcément un sentiment d’appartenance et d’unité affaiblie.

Cette pièce vise à explorer la nature multiforme de soi à travers le prisme de quatre forces élémentaires : l’eau, le feu, le vent et la terre, et comment elle nous interconnecte pour n’en faire qu’un.

C’est avec des applaudissements nourris et ce pendant plusieurs minutes que le public a gratifié les trois danseurs à la fin de la scène, en guise de remerciement pour leurs talents exprimés à la 19e édition du FITMO/FAB.

Parfait Fabrice Sawadogo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Promotion culturelle: Les masques à l’honneur à travers une exposition permanente

Le musée national du Burkina a accueilli, ce vendredi...

Festival international du pétanque: l’édition 2 s’annonce sous le signe de la solidarité

Le comité d'organisation du festival international du pétanque de...

ZAGTOULI : des rites initiées pour la paix au Burkina

À Zagtouli, un quartier de la commune de Ouagadougou,...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page