Actualités Mode Stylistes

1ère édition des RAMODE: “pour un début, je trouve le bilan satisfaisant”, Georges DUA, président de l’UPROTEX-HAC

Ouverte le 11 février 2021 dernier, la toute première édition des Retrouvailles des acteurs de la mode (RAMODE) a connu son apothéose ce vendredi 12 février 2021, dans les locaux de la salle de ciné Canal Olympia Yennenga de Ouaga 2000. Défilés de mode, prestation d’artistes, telles sont les activités qui ont ponctué cette cérémonie de clôture.

“Je suis vraiment ravis de voir tout ce beau monde mobilisé ici ce soir. Celà témoigne de l’objectif premier des RAMODE, qui est de rassembler les acteurs de la mode dans toute sa définition”. Ce sont là les mots tenus par le premier responsable de l’Union des professionnels du textile, de l’habillement et de la couture (UPROTEX-HAC) Georges DUA, pour lancer la cérémonie de clôture du premier rendez-vous des RAMODE. Stylistes, mannequins, couturiers, coiffeurs, et leaders d’associations du secteur de la mode, tous ont tenu à marquer de leur présence à cette belle soirée.

Et pour l’occasion, des acteurs du monde de la mode membres de l’UPROTEX-HAC ont tenu à embellir cette soirée par des défilés de mode. Défilés de mode d’ailleurs, qui ont mis en valeur le pagne tissé (Faso dan-fani). Et pour ces derniers, au-delà du caractère rencontres des RAMODE, c’est une aussi une aubaine pour magnifier et promouvoir les produits locaux, à savoir le Faso dan-fani, et le côcô-dunda. En effet, ce pari aurait reussi, à travers de magnifiques modèles portés par des superbes mannequins. Aussi, l’artiste-musicien burkinabè, SOKÉ a, avec ferveur, sublimé le public de par sa très belle voix.

À en croire à Monsieur Georges DUA, l’engouement était à son comble depuis l’ouverture de ces Retrouvailles, même si l’idée au départ était de réunir tous les acteurs de l’ensemble des régions du pays. Mais, estime-t-il, c’est une première fois et on ne peut que s’en réjouir. “L’essentiel était de donner le ton, et on espère que la prochaine édition engrange plus de réussite en termes de mobilisation, de partages d’idée et d’expérience, mais aussi de promotion de nos produits. Je suis styliste, de ce fait, la perfection n’existe pas dans mon milieu. On espère corriger les imperfections constatées lors de cette édition, au prochain rendez-vous. Mais dans l’ensemble, nous sommes assez satisfaits”, a laissé entendre le président de l’UPROTEX-HAC, a-t-il laissé entendre.

Ce fut d’ailleurs l’occasion pour lui de saluer la détermination des devanciers et autres associations du monde de la mode, pour leur accompagnement de tout genre. Par ailleurs, Idé MAVA, promoteur du Salon international de prêt-à-porter africain de Ouagadougou (SIPAO), a pris la parole au nom de ces deniers pour dire en ces propos : “les RAMODE sont un évènement porteur, en ce sens qu’il va permettre aux créateurs de mode de pouvoir se ressembler afin de discuter, échanger pour le bien-être de la mode burkinabè et africaine. De ce fait, nous ne pouvons qu’encourager l’initiative.

En rappel, les RAMODE avaient officiellement ouvert ses portes ce jeudi 11 février par une session de formation et d’informations sur le mécanisme de financement des projets culturels, notamment de la mode, à l’endroit de ses membres, suivie d’une séance aérobic.

Boukari OUÉDRAOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
34 ⁄ 17 =