1ère édition du championnat national du Kalma : Quand le Kalma est ressuscité.

 1ère édition du championnat national du Kalma : Quand le Kalma est ressuscité.

Le lancement officiel de la danse Kalma a eu lieu le samedi 16 mars 2019 à Ouagadougou.

L’objectif recherché selon le directeur général de Sud Emblème et d’ailleurs initiateur de ce concept de danse ; Aboudou Dabo dit « Dabs » consiste à réveiller cette danse ; à valoriser les pratiquants de cette danse et ensuite de la pérenniser à travers ce championnat qui est à sa 1ère édition « Le championnat est un concours de danse ; le Kalma qui est une danse propre au Burkina Faso a vu le jour en 1988 ; a fait de beaux jours au fil des temps des années 1990. Malheureusement ; elle est entrain de marquer un grand recul dans ces dernières années et il était de notre devoir de la réveiller afin qu’elle ne disparaisse pas ».

Pour la chargée de mission du ministère de la culture des arts et du tourisme représentant le ministre de la culture ; Mariam Ouédraogo ; qui était de la partie  a salué les promoteurs de l’initiative de cette résurrection car le Kalma est une danse de melange.En poursuivant ses propos ; elle a reconnu que c’est la culture qui triomphait à tous les niveaux et a souhaité que cette 1ère édition puisse se pérenniser au fil des temps au profit de la culture burkinabé.

Ce championnat concerne les artistes danseurs de 16 à 35 ans évoluant dans le style de danse Kalma qui devront s’inscrire sur des fiches disponibles au niveau du siège de Sud Emblème ; de Canal 3 ; de la radio Optima et auprès d’une dizaine de radios à l’intérieur du pays après acquittement de la somme de 2000FCFA ; et chaque candidat recevra le règlement intérieur et la musique imposée de la compétition et seul les 60 premiers inscrits seront retenus pour la compétition a précisé Dabs.

Cette compétition qui s’étalera du mois de mai à octobre 2019 sur plusieurs localités du territoire national se fera en plusieurs phases c’est-à-dire de la présélection ;à l’élimination ; aux  quarts de finale à la demi-finale et à la finale a expliqué Dabs et d’ajouter que seul les cinq finalistes se lanceront à la conquête du titre suprême de champion national du Kalma 2019 et de nouveaux seigneurs du Kalma et dix jury différents seront chargés de l’appréciation de la compétition.

Les cinq finalistes seront primés ; ce pendant le lauréat de la 1ère édition sera élevé au titre de Seigneur du Kalma et bénéficiera du gros lot ; d’un trophée ; du prix national de la danse Kalma et une promotion aussi bien nationale qu’internationale a-t-il indiqué.

Outre la compétition ; des prestations des Seigneurs du Kalma ; des talents insolites et d’artistes musiciens seront mis à contribution pour agrémenter ces différents obstacles a-t-il signifié. « Nous avons pensé qu’on ne peut pas organisé un championnat national de Kalma sans rendre hommage à ces dieux du Kalma et pourquoi dieux ; parce que ce sont eux qui ont créé et façonné cette danse. Ces devanciers qui pensaient être entrain de danser le Zaico ; une danse Congolaise refusée par les Congolais car selon eux le Kalba était différente de leur danse ; c’est pourquoi les dieux étaient obligés d’ajouter des animations pour pouvoir la danser ». Ces dieux qui étaient huit au départ ; ne sont que cinq puisque trois ont quitté ce monde et il était vraiment nécessaire de leur rendre hommage et les valoriser pour la postérité a-t-il conclu. La rencontre fut très belle puisque ces dieux ont esquissé des pas de danse aux premiers moments et chacun à sa manière a égayé le public ; ce qui a amené Mariam Ouédraogo à dire que les différentes prestations étaient à saluer et c’était très positif. Des attestations de reconnaissance leur ont été offertes.

Le Kalma est une danse séduisante dynamique parfois acrobatique empreinte d’émotions et de sensations et est exécutée sous la musique Congolaise appliquée d’animation à la boite à rythme.

Téné Bénédicte OUEDRAOGO

benedicteoued@gmail.com

Parfait Fabrice SAWADOGO

fabino.prod@yahoo.fr

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
25 ⁄ 5 =