Actualités Culture litterature

1ère édition du Festival de livres de jeunesse : un bilan satisfaisant selon l’initiateur Simon Nacoulma

Lancée le jeudi 06 mai dernier, la toute première édition du Festival de livres de jeunesse a connu son apothéose ce samedi 08 mai 2021, dans les locaux de l’Initiative Communautaire Changer la Vie Nazemsé (ICCV-Nazemsé). Ledit festival rentre dans le cadre du projet <<lire pour réussir>> de l’ICCV-NAzemsé.

<<Livre de jeunesse, éducation et culture>>, tel est le thème sous lequel s’est déroulé le premier rendez-vous annuel du Festival de livres de jeunesse. Et comme le voudrait l’idée même de ce festival, cela a été dans l’ensemble, 72 heures de célébration de la littérature et d’activités en lien avec la promotion de la lecture auprès des plus jeunes. Ce sont entre des expositions de livres, des jeux, un concours inter-écoles de lecture, une conférence sur le thème de la présente édition, une nuit du conte au profit des enfants, qui ont marqué ces trois jours de réjouissances et de promotion du livre et de la lecture, dans les locaux de la structure organisatrice, l’Initiative Communautaire Changer la Vie Nazemsé (ICCV-Nazemsé).

En effet, cette cérémonie de clôture dudit festival a été l’occasion pour les organisateurs de récompenser les élèves lauréats du concours de lecture inter-écoles qui a concerné l’école primaire Samandin B, Magnificat plus, Saint-Laurent et International Bright School. Et visiblement ce sont des enfants heureux qui ont reçu des kits scolaires des mains du coordonnateur de l’ICCV-NAzemsé, Simon Nacoulma et de celles de quelques invités. Et pour la Directrice de la bibliothèque, Safiata Yerbanga, ce sont des centaines de visiteurs qui ont fait le tour des stands durant les 72 heures du festival, un chiffre faible dont elle atribue à la tenue des expositions sur des jours ouvrables.

Et pour reprendre les termes du coordonnateur de l’ICCV-NAzemsé, son association a voulu, par ces 72 heures de temps d’arrêt pour réfléchir sur la littérature de jeunesse, la lecture des enfants, mettre au devant les enfants, les jeunes, les adolescents. Par ailleurs, il s’est saisi de l’occasion pour adresser ses remerciements à leur partenaire privilégié, l’ONG Asmae et le co-financement de l’agence Française de Développement (AFD), qui aura permis durant trois ans à travers le projet <<lire pour réussir>> d’avoir des activités, des bibliothèques partenaires avec lesquelles son association a travaillé.

Pour lui, c’est un énorme sentiment de joie qui l’anime au fait de pouvoir tenir cette édition initiale. D’ailleurs, il a fait savoir que les imperfections n’ont pas manqué et que son équipe et lui travailleront à les corriger à une prochaine échéance. Vu sous cet angle, le plus gros défi pour lui, à en croire ses propos, est de parvenir à tenir la deuxième édition l’année prochaine. “Le bilan est acceptable pour une phase d’essai.

Je reste convaincu que la deuxième édition sera encore meilleure, au vu de l’importance de l’enjeu qu’est la promotion du livre et de la lecture pour la jeunesse. Je profite de ce fait, pour adresser un appel à tout ces adeptes du livre et de la lecture à nous soutenir, car il y va de la promotion de la littérature, mais également du développement des tout-petits”, foi de Monsieur Nacoulma. Une phase de prestation artistique a clôturé cette cérémonie. En effet, le crieur publique, Sana Bob a livré une prestation digne de son nom au profit des enfants présents à cet effet.

Boukari OUÉDRAOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 + 9 =