lun 4 mars 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

28e édition du FESPACO : le Comité National d’Organisation fait le point des préparatifs

La Comité National d’Organisation (CNO) de la 28e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO), a dressé le bilan des préparatifs de cette édition du Festival. C’était au cours d’une conférence de presse, ce mercredi 22 février 2023, à la Mairie centrale de la commune de Ouagadougou.

« Nous tenons à rassurer de la tenue d’un FESPACO à succès », Fidel Tamini, président du CNO du FESPACO 2023

D’entame, le président du CNO, Fidel Tamini, par ailleurs Secrétaire Général du ministère de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme (MCCAT), a salué l’ensemble du monde de la presse pour son accompagnement à la réussite de la 28e édition du FESPACO. Cette rencontre avec les hommes de médias, selon lui, vise à faire le point des préparatifs, à 72 heures du top départ de la biennale du cinéma africain. Des milliers de festivaliers africains sont donc attendus durant cette semaine qui célèbre le cinéma d’Afrique et de sa diaspora.

« Cette édition se veut un moment de défis sécuritaires que traversent les pays du Sahel et d’Afrique en général. Le choix du thème «Cinémas d’Afrique et culture de la paix» se justifie par le contexte dans lequel nous évoluons et la nécessité pour toutes les formes de pensées, les arts en particulier, d’aider à comprendre le phénomène et à y trouver des solutions adaptées. En maintenant de grandes manifestations comme le FESPACO, l’État burkinabè entend en faire un facteur de résilience des populations face à la crise et un moment de réflexion des créateurs pour trouver des solutions idoines. À l’issue des projections et panels, nous devrons tous être outillés sur les attitudes à adopter individuellement et collectivement pour renforcer la paix sur notre continent », a laissé entendre monsieur Tamini.

De façon pratique sur l’organisation du FESPACO, à ce jour, des travaux d’embellissement du Palais des sports devant accueillir la cérémonie d’ouverture et des matériels de sonorisation et de lumière sont en cours d’installation. De ses dires, les répétitions entrant dans le cadre du spectacle d’ouverture et de clôture sont toujours en cours avec le chorégraphe Serge Aimé Coulibaly. « Les stands d’exposition à la place de la nation sont déjà opérationnels. Le siège du FESPACO qui accueille les professionnels du cinéma est à 98% prêt. Les différentes délégations ont confirmé leurs présences et les billets d’avions et réservations d’hôtels sont déjà effectifs. Les artistes devant animer les plateaux artistiques sont déjà sélectionnés. Les batches ont été disponibilisés. En gros, tout est déjà mis en place et le CNO est à pied d’œuvre pour que ce FESPACO soit à la hauteur des attentes », a-t-il rassuré.

Le Délégué Général se dit optimiste à l’idée de faire aussi du FESPACO, un espace de soutien à la production et à la réalisation de films de qualité

Aujourd’hui, les festivals ne doivent pas être juste des espaces de visibilité. Ils doivent, par-dessus tout, être des espaces de contributions aux efforts des producteurs et des réalisateurs qui sont toujours à la recherche de moyens pour pouvoir finaliser leurs films. C’est du moins ce qu’a fait savoir le Délégué Général du FESPACO, Moussa Alex Sawadogo. Pour lui, des festivals comme le Festival de Cannes ou celui de Berlin ont ces types d’espaces. Nous avons juste, dit-il, essayé d’adapter cela parce que nombreux sont ces réalisateurs et producteurs qui sont dans un besoin d’accompagnement. C’est en effet, ce qui justifie un espace comme le Yennenga postproduction lors duquel entre 40.000 et 50.000 euros seront mis à la disposition des producteurs pour la finalisation de leurs films. De son avis, s’il est nécessaire d’avoir de films de qualité, il est plus que primordial de contribuer à la réalisation et à la production de ces films.

En rappel, la 28e édition du FESPACO s’ouvre le samedi 25 février, et ce, jusqu’au samedi 4 mars prochain, avec pour pays invité d’honneur le Mali.

Boukari OUÉDRAOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Burkina/Culture : La 4è édition du festival WAA REEM International annoncée du 7 au 9 juin

Le comité d’organisation national des Journées culturelles du Burkina...

FASTREAM: la plateforme qui diffuse des films africains

Ce vendredi 1er mars 2024, dans la salle de...

BURKINA : Kassoum Poungoussè célèbre l’amour à travers son nouvel album « Sono mi yi won »

Le nouvel album de Kassoum Poungoussè , baptisé « SONO...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page