2è édition du “Festival du film pour enfants”: le cinéma comme moyen d’éducation et de découverte pour les tout-petits

 2è édition du “Festival du film pour enfants”: le cinéma comme moyen d’éducation et de découverte pour les tout-petits

Le 31 Mars 2021 a eu lieu au village opéra de Ziniaré, le lancement de la 2è édition du Festival du film pour enfants (KIFEFE). La cérémonie d’ouverture s’est tenue en présence de quelques autorités telles que la représente de Madame le gouverneur du Plateau Central, du représentant du maire de Ziniaré, des représentants de la Direction régionale de la culture, des arts et du tourisme, entre autres.

Reparti sur une durée de 05 jours, soit du 31 mars au 03 avril, le Festival du film pour enfants (KIFEFE) s’impose comme un cadre de formation, d’éducation et de sensibilisation pour enfants. Des ateliers de formation, lors desquels les enfants seront initiés au conte et au film d’animation et des projections de films tous les soirs, répartis sur les différents sites concernés par le festival, constituent principalement le programme de cette 2e édition de KIFEFE. Trente (30) élèves sélectionnés des écoles du village opéra, de Tamissi, de Laongo et de Pougsiziga prendront part à ces ateliers de quatre (4) jours.

C’est le discours du représentant du Directeur régional de la culture, des arts et du tourisme du Plateau central, qui a marqué officiellement, l’ouverture du festival KIFEFE. Dans un propos relativement laconique, il a tenu à souhaiter la bienvenue à toutes les autorités, remercier l’équipe d’organisation du festival et féliciter tous les festivaliers pour avoir effectué le déplacement au village opéra.

Pour en savoir davantage sur KIFEFE, qui serait le premier festival pour enfants au Burkina, nous avons interrogé monsieur François Bouda, coordinnateur du programme Culture du village opéra et par ailleurs directeur dudit festival. “KIFEFE, comme son nom l’indique, est un festival destiné à la découverte et à l’éducation des enfants par le cinéma. Comme vous le savez, le cinéma est un puissant outil lorsqu’il s’agit d’éduquer les masses, d’éveiller les consciences et de promouvoir nos valeurs culturelles” a-t-il expliqué. François Bouda fait savoir également qu’une formatrice du Rwanda a été invitée pour les ateliers en conte. Quant aux ateliers d’animation, ils seront exécutés par l’Association Burkinabè du cinéma d’animation.

À l’issu des ateliers, les élèves montreront ce qu’ils auront appris au dernier jour du festival prévu pour le 03 avril prochain. C’est du moins ce qu’a fait savoir le directeur de l’école du Village Opéra, Abdoulaye Ouédraogo. La cérémonie d’ouverture de la 2è édition du festival KIFEFE fut marquée par une prestation avec Kayawoto, l’un des artistes burkinabè du moment.

Kayadan Alain Gounabou

Parfait SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
17 − 4 =