jeu 29 février 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

2ème édition de Clap en herbe : Le Collège Jean –Baptiste de la Salle s’octroie le trophée clap meilleur film Idrissa Ouédraogo avec Wendyam.

Wendyam est le court métrage qui a reçu le meilleur prix Idrissa Ouédraogo.Cette cérémonie de distinction a eu lieu au cours de la 2ème édition de Clap en herbe qui a eu lieu le jeudi 18 avril 2019 à Ouagadougou.

Sur un total de cinq films en compétition, c’est Wendyam qui a fait ressortir une émotion particulière aux membres du jury a confié son président Naraogo Sawadogo  « D’abord par le sujet, la relation parents-enfants est une relation qui aujourd’hui reste d’actualité et reste un problème majeur sociétal surtout lorsque vous voyez qu’il s’adresse à des jeunes qui, aujourd’hui dans ce monde de numérique , dans ce monde ou le père a toujours quelque chose à faire, ou les enfants ont besoins d’être proches de leurs parents, il a su avec une finesse que nous avons apprécié faire ressortir la douleur , les émotions fortes »

A la question de savoir pourquoi c’est le film Wendyam qui a été reconnu comme meilleur film par rapport à Buud Daabo du lycée municipal Vénégré, Noraogo, qui a reconnu la qualité au niveau de l’image et sa parfaite maitrise, a précisé que le scénario du film n’a pas été poussé jusqu’à un niveau « Il faut avouer que lorsque nous avons regardé Buud Daabo, la 1ère des impressions qu’on a eue, c’est que waoh »

Au niveau de la lumière, trouver des jeunes qui, bien que n’aient pas été à l’école maitriser la lumière, le son également qui était très très intéressant et au niveau de la réalisation on a senti quelque chose, une approche de réalisation ou on sentait des jeunes qui avaient quelque chose, il a juste manqué le scénario, il a juste manqué ce petit truc qui fait que le cinéma est totalement incomplet, a-t-il souligné.

C’est pourquoi, ils ont tenu à faire cette mention spéciale par rapport à ce film qui au niveau de l’équipe technique en terme de qualité était un film très bien apprécié et il fallait seulement que les concepteurs aillent jusqu’au bout a-t-il poursuivi.

Quant à l’évaluation des œuvres cinématographiques de jeunes, le jury après concertation a mis l’accent sur les éléments, a-t-il indiqué « lorsque vous avez à évaluer des œuvres cinématographiques, surtout de jeunes, vous avez besoin d’adapter un peu votre égard par rapport au fait qu’ils sont en apprentissage et de regarder les films avec un œil beaucoup plus moins rigoureux. Nous avons été contraints au vue d’un certain nombre de réalités liées au fait que ce sont des films de jeunes qui comment, d’être moins regardants par rapport à un certain nombre de choses ».

Parmi ces éléments, il fallait prendre en compte l’originalité du sujet et son thème, la qualité du scénario, la conduite du récit, l’épaisseur psychologique des personnages, les dialogues en rapport avec le contexte et surtout la manière dont ils utilisent les outils techniques du cinéma pour produire l’esthétique et l’art qui sont les fondements à mon avis qui créent le cinéma, l’émotion et qui permettent de porter des messages a-t-il ajouté.

Le projet Clap en herbe selon son promoteur Oumar Kaboré qui a pour objectif  de préparer une bonne relève, sensibiliser les élèves et leurs parents à travers des courts métrages sur des thèmes minant le système éducatif, qui permettrait à beaucoup d’être très éveillés, a consisté d’abord à recruter des volontaires de cette belle aventure cinématographique et de les réunir au siège du FESPACO pour des séances théoriques et pratiques autour du maquillage, du jeu d’acteur, de la réalisation, du cadrage et du montage. Il a regroupé les lycées Bambata, Bogodogo, la Salle, Vénégré et Marien N’Gouabi. Neuf prix spéciaux ont aussi été décernés en plus du prix d’honneur et la soirée fut belle avec des prestations de danses.

Téné Bénédicte OUEDRAOGO

benedicteoued@gmail.com.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

CINÉMA : « Taafé Vision » présente le fruit du travail du projet « Elles se réalisent »

L’Association "Taafé Vision" a dévoilé une série de films...

CINÉMA : La 2e édition du concours « Deux Meilleurs Scénarios de Courts Métrages » lancée

L’Association Cinéma et Développement (ACD) en partenariat avec Film...

Kibidoué Éric Bayala : « L’année 2023 fut très riche, positive en engagement et en activités »

Kibidoué Éric Bayala est un musicien, écrivain et réalisateur...

Burkina/Cinéma: l’acteur Taleb Kant note un bilan positif pour l’année 2023

Dans un entretien qu'il nous a accordé, Taleb Kant,...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page