ven 21 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

3e prix du Chef de l’État au FESPACO 2023: Dramane Ouédraogo reçoit un chèque de 2.000.000 F CFA

Lauréat du Grand prix du Chef de l’État de la meilleure révélation du cinéma burkinabè à la toute dernière édition du FESPACO, le réalisateur burkinabè, Dramane Ouédraogo, a officiellement reçu, des mains du Directeur Général du Bureau Burkinabè du Droit d’Auteur (BBDA), un chèque de 2.000.000 F CFA pour son film « Malla aussi, loin que dure la nuit ». C’était ce mercredi 17 mai 2023, au siège du BBDA à Ouagadougou.

Le Grand Prix du président du Faso de la meilleure révélation du cinéma burkinabè fait partie des trois Grands prix du Président du Faso, classés dans la section Burkina du palmarès officiel du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO). Pour l’édition 2023 de cette biennale du cinéma africain, c’est le long-métrage « Malla, aussi loin que dure la nuit » du réalisateur burkinabè Dramane Ouédraogo qui s’est adjugé ce Grand Prix de la révélation. D’un montant de 2.000.000 F CFA, le présent prix est doté par l’organisme de gestion collective des droits au Burkina Faso, à savoir le BBDA.

Pour le directeur général du BBDA, l’organisme de gestion collective des droits au Burkina fera tout pour encourager la promotion culturelle

Et pour joindre l’acte à la parole, la Direction Générale du BBDA conduite par son premier responsable, Ahmed dit Patindeba Patric Lega, a tenu à remettre officiellement le prix au lauréat, Dramane Ouédraogo. C’était en présence des hommes de médias, ce 17 mai 2023, dans la cour de ladite Direction. Pour monsieur le Directeur Général, cette cérémonie officielle de remise du chèque au lauréat, vient conforter le BBDA dans sa volonté de soutenir et participer à la promotion culturelle de ses membres. Cela dit, a-t-il tenu à féliciter l’ensemble des parties prenantes pour l’organisation réussie de la 28e édition du FESPACO.

Le réalisateur recevant son chèque des mains du Directeur Général du BBDA

« Cette édition du FESPACO comportait beaucoup d’enjeux et de défis. C’est pourquoi, il est de notre devoir de saluer le travail qui a été accompli durant toute l’activité. Aussi, voudrais-je adresser mes vives félicitations au réalisateur Dramane Ouédraogo pour avoir été primé. Si ce film a retenu l’attention du jury officiel, c’est sûrement dû au sens du travail bien fait. Pour notre part, nous l’avons suivi et avons pris le temps de l’apprécier à sa juste valeur. Nous tenons donc à vous encourager à faire davantage mieux. Cela dit, il y a encore des thèmes que vous et vos collègues pourriez exploiter afin de contribuer au développement socio-économomique et politique de notre pays. C’est pourquoi, je tiens également à saluer l’engagement des autres candidats qui n’ont pas été primés, et les inviter à travailler davantage », a-t-il soutenu.

« Je perçois ce prix comme une invite à travailler davantage », Dramane Ouédraogo, réalisateur du film primé

Du reste, c’est avec joie que le lauréat Dramane Ouédraogo, a reçu son chèque. Au-delà d’être primé, ce prix est une invite, selon lui, à mieux faire. « À la base, je suis acteur-comédien. Et ce film est un coup d’essai dans ma nouvelle aventure de réalisateur. Le voir primé au plus grand festival de film sur le continent, est non seulement un grand honneur mais surtout une invite à faire plus. Cela signifie que le pire film que j’aurai à réaliser devrait être à la hauteur de ce premier pas. C’est donc un prix que je reçois avec une pression, mais une pression positive. Je voudrais donc saluer la résilience du BBDA d’avoir accepté de porter ce prix au nom de l’État burkinabè, quand on sait le contexte que nous traversons », foi de monsieur Ouédraogo.

« Malla aussi, loin que dure la nuit », est un film d’une durée de 96 minutes. Il raconte essentiellement l’histoire d’un jeune homme de 30 ans, nommé Malla, qui, en une nuit de sommeil, a vécu toute sa vie. Fauché par la misère, en rêve, le jeune Malla va signer un pacte de sang avec le diable à pour devenir millionnaire. Ce pacte lui coûtera la vie 10 ans plus tard, ainsi que celles de son frère aîné et de sa sœur. Dramane Ouédraogo, à travers ce film, a voulu amener les jeunes à se départir des gains faciles, et par delà tout, les inviter au travail, gage de réussite.

Boukari OUÉDRAOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Promotion culturelle: Les masques à l’honneur à travers une exposition permanente

Le musée national du Burkina a accueilli, ce vendredi...

Festival international du pétanque: l’édition 2 s’annonce sous le signe de la solidarité

Le comité d'organisation du festival international du pétanque de...

ZAGTOULI : des rites initiées pour la paix au Burkina

À Zagtouli, un quartier de la commune de Ouagadougou,...

Industrialisation du cinéma: un pan de l’économie à la traîne

Du 25 février au 4 mars 2023, Ouagadougou a...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page