jeu 13 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

3ème édition de Focal d’Afrique : Des rencontres internationales sont prévues.

L’association Pixel 24 prévoit des rencontres internationales de la photographie de Ouagadougou du jeudi 22 au dimanche 25 novembre 2018.

Placé autour du thème « La photographie, barème de développement économique et social »,la photo, selon Ibrahim Nikièma di « Paparazzi » est un baromètre de développement économique, social et culturel «  Contrairement à ce que pensent les gens que ce sont les derniers de la société qui viennent à la photographie, je leur dit non, si non, sans me jeter des fleurs, je suis un exemple , j’ai une famille que je nourris et le panier de la ménagère de ma femme est toujours rempli ».


La particularité de cet évènement, réside dans l’innovation, car a-t-il indiqué, qu’aucun focal de la diaspora c’est-à-dire un trophée de la diaspora ait été enregistré de la 1ère à la 2ème édition. « Nous avons innové avec l’insertion de la diaspora dans le sens de l’épanouissement de ces festivaliers qui viendront à cette 3ème édition de Focal d’Afrique en participant à la rue marchande, la rue photographique et nous leur offriront un podium cette année qui a manqué les années antérieures et essayer d’accentuer sur les formations qui sont là pour combler les lacunes de nos photographes ».
Le photographe burkinabé vaut quelque chose et doit toujours se former a-t-il poursuivi. C’est pourquoi, des experts d’ailleurs sont venus et nous allons tous apprendre des uns des autres des manières différentes des prises de photographie a-t-il ajouté « Ces échanges permettront de redynamiser le secteur photographique au Burkina Faso et l’exploiter au-delà même de nos frontières, je veux dire au-delà du continent africain car Pixel 24 a été créé afin de pouvoir travailler et de booster la photographie en Afrique et de la rendre plus dynamique ».

Le ministre de la communication Rémi Fulgance Djandinou en félicitant les organisateurs pour une telle initiative louable, a inviter la population à se rappeler que la photo est un outil de communication et également un canal de communication à part entière utilisée dans la presse écrite et entièrement de façon autonome et indépendante. «  Il ya de très belle photos, nous avons vu quelques-unes .Le coté mise en niveau de formation des photographes doit être pris en compte afin qu’ils soient nantis artistiquement ; ce côté pertinent faisant en sorte qu’à la vue d’une photo, à elle suffit sans que nous n’ayons besoin de recourir à la légende ou à un texte qui exprime. Je suis content bien qu’ils évoluent dans les conditions difficiles, j’ai décidé et j’ai pris un engagement que désormais le ministère de la communication accompagnera ce focal afin de le faire grandir et lui donner la possibilité d’aller à la rencontre des photographes dans un cadre également de formation et d’épanouissement ».
Des possibilités d’associer le ministère de la communication au Focal sont envisageables et c’est ce que nous ferons a-t-il conclu.

Téné Bénédicte OUEDRAOGO
benedicteoued@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Concert « Résilience »: Le comité d’organisation prêt à 98%

Le concert « Résilience » de l’artiste musicien Reman,...

Nahouri : festival des Retrouvailles du Nahouri, act 1 prévu à Pô

La première édition du festival des Retrouvailles du Nahouri...

Festival Tiebélé Guigana, acte 2: 15 000 visiteurs attendus au site

Le comité d'organisation du festival Tiebélé Guigana, a présenté,...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page