3ème édition du VEMAO sous le signe du pardon et de la tolérance.

 3ème édition du VEMAO sous le signe du pardon et de la tolérance.

Placé autour du thème:” la voix de la culture dans la lutte contre l’incivisme et le terrorisme “,la 3ème édition du village d’expression des musiques africaines de Ouagadougou (VEMAO) a ouvert ses portes le jeudi 4 avril 2019 à Ouagadougou.

Prévu pour se tenir du 04 au 07 avril 2019, comme à l’accoutumée, des sommités Africaines comme Bailly Spinto et Lunic de la Côte d’Ivoire seront de la partie aux côtés de leurs frères Burkinabés. Le maire de la commune de Saaba, Joseph Dipama qui a souhaité la bienvenue aux différents invités, n’a pas caché sa joie d’accueillir un tel événement dans sa commune et d’ajouter qu’au delà de son caractère festif, le VEMAO se veut un évènement précurseur majeur, un cadre culturel de rencontres enrichissantes au profit des acteurs et de toute la jeunesse.

Pour le président du comité d’organisation et d’ailleurs promoteur du VEMAO, Idrissa Ben KABORÉ Alias Ben Kelly, “LE VEMAO a été pour eux un rève nourri par la volonté et l’engagement d’une jeunesse partageant le même quotidien.

Une édition placée sous le patronage de Monsieur Eric BOUGMA, ministre des infrastructures, le parrainage de Monsieur Joseph DIPAMA, maire de la commune rurale de Saaba ainsi que la présence effective du DGA du ministère de la culture des arts et du tourisme.

Selon Monsieur Michel KAM, le représentant ministre des infrastructures, dans son intervention a laissé entendre que : «   C’est le lieu de rendre hommage à nos forces de défense et de sécurité , qui au péril de leur vie continue de se battre pour notre sécurité. je voudrais inviter la jeunesse à cultiver l’esprit de tolérance et de pardon .Toutes mes félicitations aux organisateurs. La population de Saaba aura donc 96h pour vivre les festivités du VEMAO qui contribue à la promotion de la musique africaine. Quand au représentant du Ministre de la Culture s’est réjoui de cette initiative qui selon lui consiste a promouvoir la culture et s’inscrit en droite ligne avec les actions du ministre qui entend œuvrer au rayonnement de la culture burkinabé dans toute sa diversité.

Parfait Fabrice SAWADOGO

 

Parfait SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
11 × 18 =