Actualités Célébrités Culture

5ème édition de « la nuit de reconnaissance Burkimbila »: la paix au cœur des festivités

La 5ème édition de « la nuit de reconnaissance Burkimbila » s’est tenue ce dimanche 25 juillet 2021, dans la salle des Banquets de Ouaga 2000. Placée sous le thème « Quelle contribution de la jeunesse pour un Burkina émergent  », cette soirée a été un cadre de valorisation des personnalités et la jeunesse, qui se sont distinguées dans le processus de recherche de la paix au Burkina Faso.

Le Burkina Faso, depuis un certain temps, traverse une situation sécuritaire « dégradante ». Afin de récompenser les personnalités qui, par leurs actions, contribuent au processus de recherche d’un climat « paisible » au pays des hommes intègres, une nuit est organisée à cet effet. Ce dimanche 25 juillet 2021, s’est tenue la 5 ème édition de cette nuit. Des festivités aux récompense, cette soirée a consisté au sacre des personnalités du pays. En effet plusieurs prix, parrainé par de ministère, ont été décernés à cette soirée. Il s’est agi entre autre du prix « Burkimbila », spécial, de la révélation, de la catégorie diaspora, de l’enseignement, de la coopération internationale etc.

Selon le président du comité d’organisation, Boureima Tiendrebéogo, cette rencontre a été initiée pour créer un cadre de reconnaissance et de valorisation des personnalités qui d’une manière ou d’une autre ont participé au rayonnement du pays dans le monde entier tout en apportant la paix au pays. «  Avec la situation difficile du pays, on a voulu à notre manière, contribuer à la paix, en récompensant ceux qui y contribuent, par leurs actions », a-t-il dit. À l’entendre, ces récipiendaires sont des personnes physiques ou morales qui se sont illustrées dans cette lutte au cours de l’année. «  A cause de la situation, j’ai dû repousser cette soirée près de 5 fois. Donc vous comprenez quand je vous dit que je suis vraiment ému », a-t-il ajouté.

Cyrille Priscille Kaboret/Ouédraogo, représentante de l’hôpital pédiatrique Charles De gaule, récipiendaire, pour prestation en matière de la santé de l’enfant, a déclaré que ce trophée, au delà d’une récompense, est une invite pour son équipe à redoubler d’effort. «  Je suis là avec toute mon équipe. Ce trophée nous interpelle, il nous appelle à travailler plus pour les éditions à venir. Cela doit aussi montrer aux parents, le travail que nous faisons », a-t-elle martelé.

Ben Gaston Sawadogo, récipiendaire du prix burkimbila de la diaspora à tout en dédiant le trophée à sa famille, insisté sur les critères qui lui ont valus le prix. « A New York, je travaille à intégrer nos frères qui viennent pour chercher un bien être. Je pense que c’est de là-bas qu’ils ont jugé opportun de me primer », a-t-il expliqué.

En rappel, cet événement « nuit de reconnaissance Burkimbila » en est à sa 5ème édition. Au regard de la situation nationale, une cotisation a été initiée pour cette édition, afin de venir en aide aux déplacés internes du Burkina. «  En termes de perspective, j’entends faire de cette nuit une référence en matière de paix au pays », a conclu le président.

A.G.B

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 ⁄ 5 =