5ème édition de Niangoloko en fête : des conférences pour outiller les jeunes et les artistes

 5ème édition de Niangoloko en fête : des conférences pour outiller les jeunes et les artistes

Le samedi 05 décembre 2020 marque le 5ème jour du festival Niangoloko en fête. C’est une journée ponctuée de conférences sur les thèmes « Culture, jeunesse et santé de la reproduction » et « Droit d’auteur : comment en tirer profit ? ». Ces panels animés respectivement par Dr Robert Karama et Walib Bara se sont déroulés dans la salle polyvalente et à la mairie de Niangoloko.


Dans la salle polyvalente de Niangoloko, Docteur Robert Karama et son co-conférencier Assonsi Soulama, attaché de santé, spécialiste en soins obstétricaux et gynécologiques ont détaillé le contenu du thème du festival « Culture, jeunesse et santé de la reproduction ». Pour Docteur Karama l’objectif de cette communication est de toucher les jeunes et leurs parents en leur donnant des informations nécessaires sur la santé de la reproduction.

En effet, la santé de la reproduction englobe cinq (05) volets dont la santé des jeunes et concerne les adolescents et les jeunes de 10 à 24 ans des deux sexes. Au Burkina Faso, elle couvre la prise en charge de la santé des adolescents, la lutte contre les grossesses non désirées, les avortements à risque et les maternités précoces, la santé mentale, la promotion des activités physiques, etc.

Les troubles comportementaux et psychologiques de la puberté se manifestent par une prise de risque excessif, la consommation de substances nocives, l’acné, etc. Cette puberté précoce qui se justifie aisément par l’universalisation des moyens de communication modernes engendre des conséquences telles que les actes de violence, les accidents, la dépression, etc.

Docteur Karama invite, par conséquent, les jeunes à la pratique du sport et plaide pour une éducation à la sexualité. Il convient donc d’initier une formation des encadreurs des jeunes, une campagne de sensibilisation par les médias et à l’école, d’améliorer la communication parents-enfants en brisant les tabous et interdire les débits des boissons alcoolisés à côté des établissements. Les questions des jeunes, particulièrement des scolaires présents à cette conférence, dénotent de leur intérêt pour cette conférence et la pertinence du thème.


La deuxième conférence qui porte sur le thème « Droit d’auteur : comment en tirer profits ? » a été développé par Walib Bara, Directeur général du Bureau Burkinabè du Droit d’Auteur. Il s’est agi au cours de cette communication d’outiller les artistes sur le droit d’auteur.

Barry Demba Ka

Parfait SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
42 ⁄ 21 =