Actualités Culture Musique

Cérémonie de clôture de la 5ème édition Niangoloko en fête: Rendez-vous peut-être en 2022

Les lampions du festival Niangoloko en fête se sont éteints le 06 décembre 2020. La cérémonie de clôture de l’évènement, qui s’est déroulée sur le site de l’association pour le réveil culturel et citoyen de Niangoloko, a été ponctuée de discours et de prestations artistiques.

Les différents intervenants à la tribune officielle ont salué l’initiative Niangoloko en fête. Pour Kassoum Traoré, représentant le comité d’organisation, la 5ème édition de Niangoloko en fête est une très belle réussite par la diversité des activités, la qualité des projets sélectionnés, la programmation et le public plus nombreux et plus attaché à ce festival. Par cet événement, l’association pour le réveil culturel et citoyen de Niangoloko participe activement à l’essor culturel, économique, social et sportif de la commune de Niangoloko. « Ce festival est un symbole d’unité et de cohésion des filles et fils de la cité de Santa », ajoute-t-il.

Madame le Haut-commissaire de la Comoé, représentant le Ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme traduit sa satisfaction et remercie les organisateurs et tous ceux qui ont contribué à la réussite du festival qui se tient en marge des festivités du 11 décembre qu’abrite la région des Cascades.

La soirée de concert live de Niangoloko en fête, quant elle, a été marquée par la prestation des artistes Bomass Keita, Djeli Karim, L’ensemble artistique de Bolomakoté, la troupe Nawelikam et Salif Keïta. C’est la troupe traditionnelle Nawelikam qui débute le spectacle. Elle a fait montre de son talent et a parfaitement communié avec le public par sa maîtrise des instruments de musique traditionnelle comme le balafon, le tam-tam…Composée de toutes les catégories d’âge dont des enfants, cette troupe a aussi émerveillé les spectateurs par ses pas de danse. L’Ensemble artistique de Bolomakoté qui succède à la troupe Nawelikam s’est distingué par sa prestance musicale, sa dextérité dans le maniement des instruments traditionnels comme les djembé et les balafons…


A la suite de ces troupes de danse traditionnelle, ce sont les artistes Bomass Keïta et Djeli Karim qui ont occupé la scène de Niangoloko en fête. Bomass Keïta par son style habituel s’est révélé au public de Niangoloko. Par ses titres comme « dangoroba », il a fait danser le public et inviter à la valorisation de la culture africaine. Djeli Karim, oui Karim « le griot », celui qui se réclame griot et s’en glorifie a fait danser le public par son morceau intitulé ”djeli”.

Pour l’apothéose de la soirée c’est l’icône de la musique malienne Salif Keita qui est invité au podium. Avec son groupe musical, il a revisité les morceaux bien connus et fredonnés avec lui par le public et fait danser les femmes. C’est sur une ambiance électrique que la soirée d’animation culturelle et artistique du festival Niangoloko en fête a pris fin.

Pendant six (06) jours ce sont au total vingt-deux (22) artistes et huit (08) troupes qui ont animé le concert live du festival Niangoloko en fête. Un réel motif de satisfaction du promoteur de l’événement Kasssoum David Koné qui se réjouit du bon déroulement du festival. Pour lui, c’est un pari réussi. Il salue l’engagement des membres du comité d’organisation, remercie le public et toutes les personnes anonymes et les partenaires qui ont accompagné l’initiative. « Nous avons enregistré près de 4000 entrées par jour. Rendez-vous peut-être en 2022 parce que ce serait difficile dans le format actuel de réussir à organiser de ce même format le festival Niangoloko en fête en mars-avril 2021 », conclut-il

Présent à la cérémonie de clôture, le Directeur régional de la Culture, des Arts et du Tourisme des Cascades Boukari Malgoubri salue la vision du festival. Le festival Niangoloko en fête, dit-il, est un cadre de partage de valeurs et d’expression culturelle qui participe à l’animation de la vie culturelle de la région des Cascades.

Parfait Fabrice SAWADOGO 
Barry Demba Ka

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 × 25 =