Actualités Création Mode Stylistes

5ème édition du SITA : Dramane Sangaré et Rihanata Zongo nominés sacrés styliste et mannequin.

La 5ème édition du salon international du textile africain (SITA) a refermé ses portes à travers une nuit dénommée nuit du coton le vendredi 30 novembre 2018 à Ouagadougou.

Cette nuit avait pour but selon le promoteur du SITA, l’honorable Abdoulaye Mossé commissaire général du SITA de primer les stylistes qui se sont distingués par leur création, de primer le meilleur mannequin à travers les tenues car disait la présentatrice de la soirée, «  une chose est de porter les habits, une autre est de bien les porter afin de pouvoir les valoriser».
Cette soirée pleine d’émotion et pleine de satisfaction totale puisque la joie se faisait ressentir par les participants invités s’était axée sur trois aspects.
Le premier aspect est relatif au défilé de mode de 3 pays dont le Cameroun, le Niger et la Guinée Conakry décidés à gratifier leurs modèles au public et de 4 stylistes venus du du Togo, , de la Cote d’Ivoire et du Burkina, chacun ayant présenté sa collection qui sera notée par un jury de 5 membres.


Quant au deuxième, il s’agissait de détecter le mannequin le plus remarquable par le même jury et le plus aimé qui saura convaincre le public à travers sa tenue portée, et enfin le troisième aspect était consacré à la remise de trophée de distinction, d’attestation à des personnalités et stylistes qui se sont le plus illustrés durant toute l’année 2018, et la remise de trophée, d’argent, au meilleurs des meilleurs des deux catégories c’est-à-dire stylisme et mannequinat .Il est à noter que le meilleur stand de la créativité est la Cote d’Ivoire qui recut une attestation, une somme de 500 Euros et un trophée.

Parmi les personnalités récompensées, on peut citer Simon Compaoré ex maire de Ouagadougou et actuellement conseiller spécial du président du Faso chargé de la culture et du tourisme qui a toujours lutter pour la valorisation du textile burkinabé, de Saran Céré Sérémé pour sa contribution inestimable à la promotion du coton « made in Burkina », de Salouka Yacouba.


Sur un total de Quatre stylistes ayant présenté leur création, Dramane Sangaré, créateur burkinabé avec sa marque Sanga D a convaincu le jury et a été le premier dans sa catégorie. Il obtint un trophée, une attestation et de 200 Euros.
Les prix vont de 500 Euros pour le 4ème à 1000 Euros.
L’heureux du jour qui ne pouvait pas caché sa joie, s’est dit très content d’être lauréat et ne savait pas qu’il allait passer vue le niveau très élevé de ses concurrents.


Rihanata Zongo qui a su séduire le jury et le public présent s’est senti honoré et a reconnu le talent des autres mannequins en affirmant que personne n’avait démérité. Elle a promis de faire évoluer la mode sur le plan national que international en faisant fie des préjugés. Pour elle, ce salon est le bien venu puisqu’il valorise le faso danfani qui est le pagne traditionnel à base de coton.
Elle a indiqué en outre que la prière et le respect qui sont à la base de sa réussite.
Alpha Barry, ministre des affaires étrangères tout en saluant les créateurs pour leur travail qui a contribué à ce succès éclatant, s’est dit que le textile africain est la preuve permettant de réaliser de belles choses non seulement au créateur, mais aussi au consommateur et d’ajouter que les produits finis pourront être exportés ailleurs et c’est ce qui est important . Il a en outre salué l’initiative de Abdoulaye Mossé avec son salon pour un pays comme le Burkina qui enregistre 20 pour cents de la population vivant du coton. Il a souhaité la valorisation de cette production puisque 20 pour cents du coton est transformé au niveau local. Des artistes comme « Grand Docteur » et Finfou ont fait le chow.

Téné Bénédicte OUEDRAOGO
benedicteoued@gmail.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 − 7 =