Actualités Culture Sculpture

6ème édition du Festival ART’DOUGOU: Le top de départ donné à la maison de la culture de Bobo-dioulasso

Le lancement de la 6ème édition du festival ART’DOUGOU a eu lieu à la maison de la culture monseigneur Anselme Titianma Sanon de Bobo-Dioulasso, ce jeudi 28 janvier 2021. Initié par l’association « Teri gnouma », la cérémonie d’ouverture de cette 6ème édition a été coparrainée par le ministre de la culture des arts et du tourisme Foniyama Elise Ilboudo/Thiombiano et du ministre de l’industrie, du commerce et de l’artisanat Harouna Kaboré.

Initialement prévue pour se tenir du 27 janvier au 2 février 2021, c’est finalement ce jour 28 janvier qu’a lieu l’ouverture pour raison de calendrier. « La création contemporaine et numérique pour la valorisation de la culture Burkinabé ». C’est sous ce thème que se tient ce préssente édition dudit festival. Des expositions, un panel, une foire, un carnaval, des ateliers, des plateaux artistiques et des projections de films sont les activités au menu dudit festival.

Madame Le ministre de la culture, des arts et du tourisme Foniyama Elise Ilboudo/Thiombiano se dit fière de parrainer ce festival. Elle reconnait que la situation sécuritaire et sanitaire du pays a eu un impact sur l’économie du pays en général et sur la culture, l’art et le tourisme. Néanmoins, souhaite-t-elle « nous voulons voir les jeunes et les anciens s’organiser comme c’est le cas des frères jumeaux en association Teri gnouma, car c’est dans l’unité, la cohésion et l’organisation que nous pourrions développer notre culture et l’amener de l’avant ». Elle signifie qu’elle vient d’être nommée au ministère de la culture, des arts et du tourisme et entend, avec les acteurs dudit ministère voir les pistes qui peuvent permettre d’aller de l’avant. « Nous aurons l’occasion de tenir des séances de travail et construire ensemble notre culture et dégager toutes les pistes pouvant nous permettre dans la créativité et la résilience des différents acteurs porter haut notre culture » a-t-elle dit. Par ailleurs, elle réaffirme sa disponibilité et son engagement à faire de ce secteur un pourvoyeur d’emploi et de richesse.

Pour le ministre de l’industrie, du commerce et de l’artisanat, les deux ministères sont obligés de travailler en synergie, car pour lui, les acteurs qui produisent des produits d’arts sont en termes de métiers des artisanats. « Je pense que nous partageons la même politique sectorielle de transformation industrielle et artisanat » a-t-il rassuré.

La particularité de cette édition selon l’un des promoteurs Ousséni Ouattara, c’est l’exposition collective au musée Sogossira Sanou et aussi l’hommage rendu à un artiste qui a quitté la scène en 1993 ainsi qu’à tous les illustres disparus. A l’issue de l’ouverture du festival, les officiels conduits par le ministre de la culture, des arts et du tourisme et celui de l’industrie, du commerce et de l’artisanat ont tenu à visiter les stands d’exposition avant d’immortaliser l’événement par une photo de famille.

Lass Diarra correspondant à Bobo
Fabrice Parfait SAWADOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
17 + 5 =