lun 27 mai 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Acte II du concert prestige de Donsharp : Pour mieux rapprocher les Burkinabés.

« Culture de dialogue pour une cohabitation pacifique au Burkina Faso ». C’est autour de ce thème qu’aura lieu la 2ème édition du concert Prestige prévu pour le vendredi 19 avril 2019 au CENASA de l’artiste musicien, parolier, MC, Directeur d’Africa Production Donsharp de Batoro alias Seydou Batoro.

Le choix d’un thème qui a tout sens, est relatif au contexte qui l’a imposé a expliqué Don Sharp « C’est le contexte qui l’a imposé, quand on sait que l’année 2020 est une année électorale, c’est le moment ou jamais de commencer à préparer les mentalités surtout que l’actualité donne raison à ce thème, Orodara sans oublier Faranka, l’école Faranka A de Bobo, et chaque jour qui se passe, il y’a toujours un fait qui n’est pas anodin qui se passe ».

Selon lui, on a l’impression que le Burkinabé a pour ennemi le Burkinabé, donc il était temps à travers cette création musicale qu’il a dénommée « concert prestige » d’apporter sa modeste contribution quant à l’éveil, au changement des mentalités. Ce concert, a-t-il précisé, à plusieurs particularités. En effet, Une des particularités , est que ce concert vient avant une année électorale 2020, une année électorale qui est  aussi spéciale parce que c’est  la 1ère fois au Burkina Faso qu’on parlera  l’année prochaine du vote de la diaspora , « alors qui dit vote de la diaspora, dit les Burkinabés des 4 coins de l’univers ».

Et cet évènement qui sera transmis en direct sur les antennes d’une chaine nationale permettra à la Diaspora de les suivre des 4coins , 20 danseurs seront au rendez-vous, le prix inchangé du ticket à 10000FCFA, beaucoup d’amis et de camarades comme Solo Dja Kabaco à la création , Eunice Goula, Kezy, un FDS (Force de Défense et de Sécurité) sont autant de particularités, a-t-il dit. Ce prix à 10000FCFA toujours maintenu malgré la cherté de la vie, consiste à s’auto gérer vue le manque de sponsors et à éviter au lendemain ou au soir même du spectacle, d’avoir des « cols serrés » par des prestataires qui n’auront pas perçus leurs perdiems, a-t-il indiqué « 10000F sans les perdiems, eh bien nous dormons tranquilles sans devoir à quelqu’un ».

Quant au lever du rideau prévu entre 20h à 21h, Awa Boussim, Daisy Bofola, Asta Maila, Madess, Amsa Barry, Nathanaël Minoungou seront eux aussi de la partie a-t-il souligné  et de conclure qu’il souhaitait  pérennisé cet évènement et le rendre visible afin que tous les Burkinabés puissent vivre en direct ce qui se passe dans leur pays.

Téné Bénédicte OUEDRAOGO

benedicteoued@gmail.com.

Parfait Fabrice SAWADOGO

fabino.prod@yahoo.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Burkina/Solidarité : Des artistes et acteurs culturels natifs de mai font parler leur cœur

Le camp militaire général Sangoulé Lamizana a accueilli ce...

FEMUZO 2024 : C’est parti pour l’acte 7

Le Festival de musique de Zogona (FEMUZO) a ouvert...

15 mai à Zagtouli : Le Naaba Kaongo met à contribution un sanctuaire pour sa cité

La date du 15 mai est désormais journée nationale...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page