Afro-décalé : le nouveau single de EZECKIEL Sackoulba enflamme la toile

 Afro-décalé : le nouveau single de EZECKIEL Sackoulba enflamme la toile

C’est un nouveau Single baptisé « KOUMANDI KOUYADI » qui vient d’atterrir sur le marché de la musique burkinabé. Un single du style « Afro-décalé », style qui combine à la fois tradition et modernité et qui trouve son point d’ancrage dans la culture Gouin. Ce single est de l’artiste EZECKIEL SACKOULBA. Nous l’avons reçu dans les locaux de notre rédaction pour vous. Lisez plutôt !

Infos Culture du Faso (I.C.F) : Pouvez-vous, vous présenter ?

Ezeckiel Sackoulba (E.S) : je m’appelle Hema S. Ézéchiel, avec comme nom d’artiste EZECKIEL SACKOULBA, autrefois EZECKIEL LIBONSO.

I.C.F : Pourquoi ce changement de nom ?

E.S : Libonso, est un nom que nom père formateur (celui qui m’a formé aux platines) m’a donné. Dans mes premiers instants, j’ai évolué avec ce nom. Notamment, dans mon premier album. Sackoulba, c’est mon nom « biologique »; c’est ainsi que l’on m’appelle depuis ma naissance. Donc je me suis dit pourquoi ne pas le prendre comme nom d’artiste, c’est plus original. J’en ai discuté avec le staff qui l’on accepté. Je décide alors d’évoluer avec ce nom.

I.C.F : Ce nom colle-t-il avec votre style musical ?

E.S : C’est à moi d’imposer cela, et je vais le faire. Ça va évoluer très vite.

I.C.F : Vous venez de mettre un nouveau single sur le marché. Parlez- nous de ce single ?

E.S : Ce Single est intitulé : « KOUMANDI KOUYADI ». C’est un lexique, issu de ma langue maternelle, le « Cerma ». « KOUMANDI KOUYADI » est un langage de décision. En français, il se traduit en ces termes « ce qui est là, c’est ça qui est là ».

I.C.F : Quelle est la quintessence de ce single?

E.S : C’est un sigle d’engagement et le titre en dit long. Une personne qui n’en fait qu’à sa tête. Tu essaies de le ramener sur le droit chemin mais il refuse d’entendre raison. Observe-le, dis-toi seulement que : « ce qui est là, c’est ça qui est là ». C’est en même temps un langage décisif quand tu décides de faire quelque chose, crois-en toi. Dis-toi que « ce qui est là, c’est ça qui est là » (Koumandi kouyadi) et fonce. C’est pour démontrer cet engagement que j’ai décidé de chanter dans un ton de « rage ».

I.C.F : Qu’est- ce qui a motivé ce single ?

E.S : A travers « KOUMANDI KOUYADI », j’ai souhaité valoriser ma langue, le « Cerma » qui est une langue méconnue par la majorité du grand public. J’ai aussi fait le choix d’un mélange linguistique : français, mooré et dioula afin de permettre à toutes les entités ethniques de s’y retrouver. J’ai souhaité à travers ce chant, interpeller toute la jeunesse à plus d’engagement.

I.C.F : Votre single en quelque jours, a fait plus de dix milles vues sur YouTube, cela témoigne-t-il de la bonne santé de votre single ?

E.S : Avant, j’évoluais en autoproduction. Je n’avais pas de staff. Aujourd’hui avec ce single, j’ai un staff, une équipe qui se bat à mes côtés et je crois que c’est ceci qui témoigne de cet engouement autour de ce single. Ces vues déjà me satisfont, mais je souhaite dépasser cela. Mon objectif, c’est d’atteindre un million de vues voir plus.

I.C.F : Derrière ce single devons-nous nous attendre à une surprise, un album ?

E.S : Pour le moment, je reste en stand-by. Tout viendra comme une surprise. Derrière ce single, il y aura beaucoup de choses mais je préfère garder le suspens.

I.C.F : Quelle est votre stratégie pour la promotion de ce single?

E.S : Nous sommes appelés à partir dans les autres villes du Burkina pour la promotion de ce single. Pour le moment nous sommes à Ouaga mais dans les jours à venir, nous serions à Bobo, Banfora, Niangoloko, etc.

I.C.F : Où peut-on trouver votre clip ?

E.S : Le clip est disponible en téléchargement sur YouTube et bientôt sur toutes les plateformes de téléchargement légal.

I.C.F : Quel est votre mot de la fin?

Je remercie tous les Burkinabè et en particulier mes fans, ma maison de production (ODG IB PROD), mes collègues artistes qui me soutiennent, l’association UDM (Union des Dj du monde) ainsi que l’ensemble des personnalités culturelles et médias du Burkina Faso.

Découvrez et consommez le clip-vidéo « KOUMANDI KOUYADI » de l’artiste via le lien 👇👇👇👇

Frédéric LENGA (stagiaire)

Parfait SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 ⁄ 5 =