Actualités Info Presse Société

ALBI WEEK 2019: Défilé de mode des albinos et soirée culturelle également au programme.

L’Association des femmes Albinos du Burkina en collaboration avec la Fondation Slamazone organise “Albi Week” acte 1. C’est-à-dire la première semaine de l’albinos au Burkina avec au programme plusieurs activités socioculturelles comme la Grande soirée culturelle et le Défilé de mode des albinos. L’événement devant se poursuivre jusqu’au 25 juin prochain a entamé ce mardi matin (11 juin) à Ouagadougou avec la Conférence publique sur le thème : ” Inclusion des albinos au Burkina Faso: Mythe ou réalité ?”.

L’Association des Femmes Albinos du Burkina se veut également un cadre d’échange et de réflexion autour de la vie de l’albinos en général. Après des années de balbutiements, ladite structure sociale présidée par Maimouna DENÉ arrive cette année avec la première édition de “ALBI WEEK”. Un rendez-vous du ” donner et du recevoir” rendu possible grâce à l’appui de la FONDATION SLAMAZONE de l’artiste Malika la Slameuse. Une manière pour les deux entités de marquer d’une pierre blanche la Journée internationale de sensibilisation à l’albinisme.

Pour ce premier jour de Albi Week 2019, l’on a bel et bien assisté à la Conférence publique sur le thème : ” Inclusion des albinos au Burkina Faso: Mythe ou réalité ?”. Laquelle a été animé par le “doyen” Ouédraogo Souleymane, Attaché en Étude et Analyse au Ministère de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille (MFSNF) du Burkina. Pour la suite du programme, retenons :
(MERCREDI 12 JUIN) Projection de film sur l’albinisme suivie d’une conférence publique sur la dermatologie.
(SAMEDI 15) Grande soirée culturelle – Défilé de modes avec des albinos – prestations d’artistes – Levée de fonds pour l’achat de produits de premières nécessités pour les personnes atteintes d’albinisme. Ainsi que des émissions au niveau des médias.
À rappeler que cette première édition s’organise sous le haut patronage de madame Laurence Marshall Ilboudo, Ministre de la Femme, de la solidarité et de la famille, et le Co- parrainage de son Excellence le Larlé Naaba et de Monsieur Carine Igo, Président de la Chambre de commerce Franco- Burkinabè du Sud , Opérateur Économique.

En effet, les albinos sont souvent victimes de certaines attitudes rendant leur vie difficile: préjugés ; stigmatisation ; moqueries et autres. En venant avec le thème “Ma différence fait mon originalité! “, Malika entend expérimenter ce qu’elle rencontre à l’extérieur. Comme au Mali où le cas des albinos est beaucoup pris au sérieux. Par moment, ce sont les albinos eux-mêmes qui se complexent. La Grande soirée culturelle et le Défilé de modes viendront indéniablement les rassurer qu’ils sont aussi comme tout le monde. Dans le même temps démontrer aux yeux du monde que ” nous sommes tous pareille “.

À l’issue de la Conférence publique du jour, la conclusion indique clairement que les peuples , sans distinction, doivent saisir l’opportunité de cette première célébration au Burkina pour revendiquer avec force le droit à la vie et à la santé des personnes atteintes d’albinisme et exiger l’élimination de toutes sortes d’exclusions et d’agressions à leur encontre. Madame DENE ne manque d’appeler le gouvernement burkinabé à redoubler d’efforts dans cette lutte dite commune.

Filasko Moussa KABORÉ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 ⁄ 9 =