Actualités Annonces Musique

ANNONCE: Hommage à l’Abbé Robert Ouédraogo.

Voilà bientôt 17 ans que Dieu a rappelé son serviteur l’Abbé Robert Ouédraogo. Ordonné prêtre Catholique en 1948, ce serviteur de Dieu a surtout été connu comme un grand homme de Culture, musicien et musicologue.
Amoureux de la musique, il composa l’hymne national de la Haute Volta à notre accession à la souveraineté nationale. La fierté habitait tout Voltaïque de fredonner avec enthousiasme « La Volta », la fière volta de nos aïeux le 5 aout 1960 lorsque le premier Président Maurice YAMEOGO proclamait à la face du monde que le drapeau voltaïque aux couleurs noir, blanc, rouge désormais flottera dans les cieux à l’image de toutes les nations libres de leur destin.
Soucieux de la sauvegarde, de la valorisation et de la promotion de la musique nationale, l’Abbé Robert créa en 1975 la chorale Naaba Sanom qui confirma ses talents d’artiste émérite. En 1977, Il participa avec brio au Festival des Arts nègres à Lagos et à l’animation de la Semaine africaine à l’UNESCO en 1980.
Sur le plan national, il fut sacré « Artiste du peuple » avec une distinction honorifique de la grande médaille de l’ordre national et ce, après plusieurs sacres au GPNAL (Grand prix national des Arts et des Lettres) à la SNC (Semaine national de la Culture).
Homme de Culture, il fit plusieurs Recherches et publications sur les traditions Moaga et sur les théories et pratiques de la musique africaine dont l’orchestre philharmonique sous la Révolution au Burkina Faso.
En tant que prêtre, il a pris le risque de puiser dans la Culture africaine (des mossé) les éléments d’enrichissement et d’inculturation d’une catéchèse et d’une liturgie jusqu’à alors figée dans la célébration de la messe en latin. Ses réflexions et ses actions ont ainsi permis d’introduire pour la première fois et de développer la musique traditionnelle dans les célébrations religieuses catholiques.
Pour le devoir de mémoire, pour son immense contribution au développement d’une musique religieuse « inculturée », l’Association « Le Bourgeon du Burkina » et la chorale « Naaba SANOM » ont décidé de rendre hommage à l’Abbé Robert OUEDRAOGO, disparu le 02 février 2002 à Ouagadougou. L’hommage aura pour thème ‘Lhomme, ses idées, sa mémoire, ses œuvres et son testament ». cette célébration prendra la forme d’une édition de sa biographie et de ses œuvres musicales, de la réalisation d’un film documentaire sur sa vie et son action et le tout sera couronné par un spectacle de Comédie musicale grandiose prévu pour le 1er février 2019 à la maison du peuple de Ouagadougou.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 − 28 =