dim 26 mai 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

ART: A la découverte de la poterie “made in Burkina”

Au Burkina Faso, la poterie est omniprésente tant dans les villes, que dans les villages. Malgré l’apparition des matériaux modernes, cet art est toujours vivant car il est l’héritage d’une longue tradition. Dans le présent article, nous allons découvrir les différentes techniques de production et la diversité des fonctions et des usages.

La poterie est un art, tout comme la peinture. C’est un type de sculpture réalisé avec la terre. On utilise cet art pour fabriquer des pots, des vases, des assiettes, des plats et bien d’autres choses. Les techniques de production diffèrent d’un groupe d’artisans à un autre et comportent plusieurs étapes. La première concerne le pétrissage et les dégraissants. Cette opération consiste à mélanger l’argile avec des dégraissants qui peuvent être d’origine minérale, végétale ou encore des déjections d’animaux. Le pétrissage se fait soit avec les mains, soit avec les pieds ou avec les deux alternativement.

La deuxième étape, le façonnage, comporte trois types à savoir le moulage, le colombin et le modelage. C’est au cours de cette partie que l’argile prend forme pour donner l’objet souhaité.
Après cette étape, vient le lissage qui consiste à égaliser la surface de la poterie encore humide. Cette opération se fait à l’aide de divers instruments comme une large feuille d’arbre, une cosse de fruit, etc. Elle prépare la surface extérieure à la décoration.

Faisant partie des différentes étapes, la décoration consiste à faire des dessins sur la surface de la poterie. Le décor constitue une marque d’atelier, une sorte de label. Les instruments de décoration varient selon le motif recherché. Nous avons entre autres l’usage de la paille tressée, l’épi de mais égrené, du fil de coton tressé etc. Enfin, la dernière étape, concerne la cuisson. La technique de cuisson la plus répandue, est celle réalisé en tas, à l’air libre. La cuisson au four est également une technique mais elle encore peu répandue.

L’ importance de la poterie dans les sociétés burkinabè n’est plus à démontrer. Rares sont les domaines où elle n’intervient pas. En effet, les poteries produites au Burkina Faso occupent plusieurs fonctions. Nous avons la poterie destinée à l’usage domestique et à l’art décoratif. La poterie intervient également dans le domaine religieux et médical, mais aussi dans le domaine de la fécondité et de l’architecture. Il y a également la poterie contemporaine destinée à l’art décoratif.
La poterie est l’un des maillons forts de la culture burkinabè. Elle est une source d’attraction touristique pour le Burkina Faso et fait vivre de nombreuses familles. La commune de Tchériba (Boucle du mouhoun), illustre bien cela avec ses magnifiques poteries.

Aïssata TRAORE (stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

FEMUZO 2024 : C’est parti pour l’acte 7

Le Festival de musique de Zogona (FEMUZO) a ouvert...

Festival Tiebélé Guigana, acte 2: 15 000 visiteurs attendus au site

Le comité d'organisation du festival Tiebélé Guigana, a présenté,...

15 mai à Zagtouli : Le Naaba Kaongo met à contribution un sanctuaire pour sa cité

La date du 15 mai est désormais journée nationale...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page