dim 21 avril 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Art de la scène: Le projet « L’art ré-création-la nouvelle dynamique des arts de la rue » sonne le glas

C’est l’espace culturel « Napam Béogo » qui a accueilli la cérémonie de clôture du projet « L’art ré-création-la nouvelle dynamique des arts de la rue ». C’était, ce samedi 24 février 2024, à Ouagadougou. Ce projet a consisté à la construction d’un chapiteau mobile équipé de 500 places et la création de deux spectacles qui traitent des questions d’intégrité et de démocratie.

Boniface Kagambega : « Grace à cette nouvelle infrastructure que nous avons pu réaliser, il sera désormais possible de tenir tous les spectacles durant toute l’année »

Le collectif Arts, Clowns, Marionnettes et Musiques dans nos Rues « ACMUR », porteur du projet « L’art ré-création-la nouvelle dynamique des arts de la rue », a tenu sa cérémonie d’apothéose. C’était, ce samedi 24 février 2024 à l’espace culturel Napam Béogo à Ouagadougou. Ce projet s’inscrit dans la dynamique de réinventer la création des spectacles en espace public et par ricochet redorer l’image des artistes de rue. A écouter le directeur artistique du collectif Boniface Kagambega, il va aussi permettre de conquérir et de fidéliser un plus large public.

Le chapiteau a été présenté à la presse et aux partenaires lors d’une projection

« L’idée d’un tel projet est né d’un constat. Les artistes de rue jouaient pendant longtemps leurs spectacles dehors et cela n’était souvent pas facile avec les intempéries. Mais avec la volonté de mettre sur pied un tel projet de construction de chapiteau mobile, cela allait permettre de pallier le problème. Grace à cette nouvelle infrastructure que nous avons pu réaliser, il sera désormais possible de tenir tous les spectacles durant toute l’année » a-t-il expliqué. Il a ajouté qu’après le chapiteau sera fixe et installé à saponé avec pour nom de baptême « chapeau de saponé ».

Le collectif entend créer d’autres chapiteaux les années à venir

Le collectif a tenu lors de la cérémonie de clôture à présenter le chef-d’œuvre à la presse et aux différents partenaires, via une projection. Au total, le chapiteau pourra accueillir 500 personnes lors des différents événements. Il faut noter que dans la mise en œuvre du projet, il a aussi été question la création de deux spectacles qui traitent des questions d’intégrité et de démocratie.

Augustin Bazio salue l’initiative du collectif ACMUR

Pour le représentant du Fonds de Développement Culturel et Touristique (FDCT), Augustin Bazio, cette œuvre est une première au Burkina Faso. Il a aussi salué l’initiative qui va être une rampe de lancement pour de nombreux artistes qui évoluent dans le domaine des arts de rue.

Pour rappel, le collectif ACMUR Burkina est né en 2002 de la volonté de monter une association porteuse de projets dédiés à la structuration, au développement et à la pérennisation des arts de la rue en Afrique de l’Ouest.

Crépin OUEDRAOGO (Collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Burkina/Musique: « Hommages », le 1er album gospel de l’Abbé Dagomzanga Athanase Beré

L'Abbé Dagomzanga Athanase Beré contribue à l'industrie de la...

MUSIQUE : Salimata Kiénou sort son 2e single « Kaisa »

L’artiste musicienne Salimata Kiénou a dévoilé son nouveau single...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page