ven 21 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Art du spectacle: Un projet pour promouvoir l’écriture dramaturgique

Le collectif ACMUR en collaboration avec le  » Programme ACP-UE culture (Afrique de l’ouest)- AWA » a organisé « L’art Ré-Création-La Nouvelle Dynamique des Arts de la rue ». Un atelier de formation et d’écriture sur la dramaturgie en espace public qui s’est déroulé du 18 au 30 septembre derniers. Ce samedi 30 septembre à l’espace Napam Beogo de Ouagadougou, ce fut l’occasion pour le collectif de décliner les grandes lignes qui ont ponctué le projet.

La cérémonie s’est terminée par une remise d’attestations aux participants.

Les bénéficiaires de la formation sont issus du Burkina Faso, du Togo et du Mali; ils ont pris part au projet « L’art Ré-Création-La Nouvelle Dynamique des Arts de la rue ». Un atelier de formation et d’écriture sur la dramaturgie en espace public qui s’est tenu du 18 au 30 septembre 2023. Le collectif ACMUR en collaboration avec le « Programme ACP-UE culture (Afrique de l’ouest)- AWA » ont tenu à renforcer les compétences de 12 acteurs du monde des arts.Le samedi 30 septembre 2023 à l’espace Napam Beogo de Ouagadougou fut l’occasion pour le collectif de présenter les bénéficiaires du projet et par ricochet mettre en lumière ce dernier.

Boniface Kagambega : « A la suite du projet, il sera remis des bourses d’écriture aux participants pour leur permettre d’écrire et de monter leur spectacle »

De l’avis du Directeur du collectif ACMUR, Adama Boniface Kagambega, l’objectif d’un tel projet s’inscrit dans la dynamique de renforcer les capacités des collaborateurs des 3 pays a savoir le Mali, le Togo et le Burkina Faso.  » À travers cette session de formation, il était mis en avant l’écriture dramaturgique en espace public. Généralement il y’avait une certaine confusion sur le style d’écriture en salle et en espace public. Il arrivait des moments où certains acteurs prenaient des écritures de salle pour adapter dans les espaces public et ce projet était aussi élaboré pour pallier à cela. A la suite du projet, il sera remis des bourses d’écriture aux participants afin de leur permettre d’écrire et de monter leur spectacle » a-t-il précisé.

Nongdo Ouédraogo s’est dit satisfait de la participation des bénéficiaires

Durant les deux semaines d’apprentissage, les participants ont pu toucher du doigt des modules de formation comme la technique d’écriture, la recherche de la cible etc. Tout cela a été rendu possible grâce à l’accompagnement des encadreurs techniques à l’image de Nongdo Ouédraogo, qui s’est dit satisfait de l’implication des bénéficiaires. Selon lui, les participants ont reçu, en terme de connaissances, les grands aspects du domaine afin de pouvoir rendre et écrire des textes adaptés pour les espaces public; puis d’ajouter que plusieurs modules ont été administrés tel que la spécificité qu’on peut trouver lors de l’écriture ou de mise en scène d’un spectacle pour espace public.

Abdine Ould Hatar : « J’ignorais beaucoup de l’écriture pour espace public mais ici, j’ai pu cerner la différence entre les styles « 

C’est une joie qui a aimé les bénéficiaires en cette journée. Pour le malien Abdine Ould Hatar, il repart chez lui avec plein de connaissances à mettre à profit. « J’ignorais beaucoup de l’écriture pour espace public mais ici, j’ai pu cerner la différence entre les deux styles. Je voudrais traduire ma reconnaissance à tous ceux grâce à qui le projet a pu voir le jour » a t’il conclu.

Thon Simone nourrit l’ambition d’écrire davantage des textes de qualité pour l’essor des arts du spectacle de son pays

Même son de cloche pour la bénéficiaire du Togo Thon Simone qui nourrit l’ambition d’écrire davantage des textes de qualité pour l’essor des arts du spectacle de son pays.
La cérémonie s’est terminée par une remise d’attestations aux participants.

Crépin OUEDRAOGO ( Collaborateur)

1 COMMENTAIRE

  1. Belle initiative de la part des organisateurs. Nous sommes nombreux à se lancer dans ce domaine mais très peu on une vraie connaissance des techniques et des normes. J’ai à mon actif 8 romans mais j’ai peur de les publier à cause justement de cette problématique. Ai-je employé les techniques qu’il faut ? Ça me tétanise. J’aimerais dans la mesure du possible bénéficier d’une telle formation. En tout cas je vous félicite et souhaite que Dieu vous accompagne toujours dans tous vos projets novateurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Promotion culturelle: Les masques à l’honneur à travers une exposition permanente

Le musée national du Burkina a accueilli, ce vendredi...

Festival international du pétanque: l’édition 2 s’annonce sous le signe de la solidarité

Le comité d'organisation du festival international du pétanque de...

ZAGTOULI : des rites initiées pour la paix au Burkina

À Zagtouli, un quartier de la commune de Ouagadougou,...

Industrialisation du cinéma: un pan de l’économie à la traîne

Du 25 février au 4 mars 2023, Ouagadougou a...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page