Arts de la scène: les RITLAMES pour valoriser les langues maternelles à travers le théâtre

 Arts de la scène: les RITLAMES pour valoriser les langues maternelles à travers le théâtre

L’espace culturel Gambidi a accueilli ce jeudi 18 novembre 2021, l’ouverture officielle de la toute première édition des Rencontres Internationales de Théâtre en Langues Maternelles (RITLAMES). Les dites rencontres sont prévues se tenir jusqu’au 20 novembre prochain.

Les RITLAMES se veulent un cadre qui permette de valoriser et de préserver les langues locales, cultures, et pensées intrinsèques. C’est surtout une occasion pour mettre en valeur les langues maternelles et de communier avec un public autour d’une même scène de théâtre. Et pour cette première édition, l’escpace culturel Gambidi et l’espace Pan Taabo de Saaba serviront de tremplin pour les festivités. Au programme, des spectacles en langues maternelles, des rencontres professionnelles, des ateliers d’initiation en transcription dans les langues maternelles, des débats, des panels animés par d’éminentes personnalités.

 

Sidiki Yougbaré, initiateur du projet, C’est une tribune qui à été mis en place pour pouvoir dialoguer sur scène par le biais du théâtre

Pour Sidiki Yougbaré, initiateur du projet, C’est une tribune qui à été mis en place pour pouvoir dialoguer sur scène par le biais du théâtre. Selon ses dires, ce festival permettra de promouvoir les langues nationales d’Afrique. Aussi, dit il, ces rencontres s’étendent sur trois jours et l’idée du projet est partie d’une idée banale, celle d’écrire un texte en mooré juste pour monter une scène. “l’objectif phare de ce projet est de promouvoir les langues nationales dans le théâtre, les valoriser et porter une certaine poésie, musicalité qui puisse concurrencer avec le français. Et notre souhait est que ce cadre soit une tribune d’acceptation de toutes les langues nationales d’origine africaine”, a-t-il ajouté.

Quant au parrain, Paul Pingwende Zoungrana, président de la FENATHEB, il laissé entendre que les RITLAMES ont une certaine importance en faveur des expressions artistiques

Quant au parrain, Paul Pindgwende Zoungrana, président de la FENATHEB, il laissé entendre que les RITLAMES ont une certaine importance en faveur des expressions artistiques dans les langues maternelles pour la solidification des imaginaires des socles culturelles et des identités. Selon lui, ces rencontres sont d’une importance capitale afin de pouvoir nourrir les solutions endogènes durables. Aussi a-t-il poursuivi en ces termes.

“Les RITLAMES, c’est déjà promouvoir un théâtre de proximité, proche du public et qui soit accessible à tous. C’est pourquoi je tiens à féliciter l’Association Kala-Kala théâtre en collaboration avec la Compagnie les plaisirs chiffonnes pour cette très belle initiative. Cette présente édition se déroule dans un contexte sécuritaire très fragile, et nous pensons à tous ces victimes et nous rappelons notre soutien indéfectible à nos forces de défense”, a-t-il déclaré avant de préciser que le théâtre à travers ces rencontres, contribue à sensibiliser, véhiculer des valeurs fondamentales et à apaiser les cœurs.

A l’issue de ce programme très riche, une cérémonie de reconnaissance et de remise des prix Baoré sera observé ce vendredi 19 novembre 2021 à partir de 9h.

André Yameogo (stagiaire)

Parfait SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
1 + 1 =