Association Burkinabé des Femmes Artistes Musiciennes : Pour mieux valoriser le genre féminin dans le milieu artistique. 

 Association Burkinabé des Femmes Artistes Musiciennes : Pour mieux valoriser le genre féminin dans le milieu artistique. 

« C’est main dans la main que nous arriverons à relever tous les défis qui se présenteront à nous. En formant une structure des artistes musiciennes du Burkina Faso ; nous avons la ferme conviction que c’est ensemble que nous vaincrons les obstacles et adversités qui s’opposent à nous quotidiennement et qui sont un frein à notre carrière » dixit la présidente Maimouna Lingani.

Les artistes musiciennes du Burkina Faso en sont conscientes ; c’est pourquoi après avoir créé une association ; elles ont convié les hommes et femmes de média le vendredi 15 mars 2019 à Ouagadougou pour leur parler de son existence ; de ses objectifs et des projets futurs qu’elle compte réaliser. Composée de musiciennes de toutes catégories confondues et de toutes couches soucieuses du développement de la nation et conscientes que les musiciennes ont une part belle dans cette œuvre ; l’association burkinabé des femmes artistes musiciennes (ABFAM) a vu le jour en avril 2015 et compte en son sein six membres.

L’ABFAM a précisé Maimouna Lingani est convaincue que la femme musicienne a une importance dans la promotion des valeurs morales et culturelles et que c’est à l’unisson qu’elle pourra lutter contre toutes les formes de discriminations liées au genre. C’est fort de ce constat ; a-t-elle poursuivie que l’association  se donne entre autre comme objectifs d’appuyer et de soutenir les femmes artistes musiciennes du Burkina Faso  dans leurs efforts et dans leurs luttes pour leur épanouissement et leur promotion au sein de la société ; d’assister ; de conseiller et de soutenir les musiciennes dans la lutte pour la sauvegarde et la valorisation de leur profession ; d’assurer une formation continue aux artistes musiciennes ; de contribuer à la promotion de la culture par les musiciennes ; de travailler en accord avec d’autres structures et associations pour venir en aide aux musiciennes débutantes et d’assurer la promotion des femmes musiciennes au Burkina Faso et à l’étranger.

Outre les nouveaux axes qu’elle voudra se fixer ; quelques projets à réaliser sont déjà à l’horizon a –t-elle ajouté. Il s’agit de l’organisation des 72h de L’ABMAF ; de l’organisation de conférence-débat chaque trois mois sur les thèmes liés à la vie de la femme burkinabé de façon générale et de la femme artiste musicienne en particulier ; de la création d’un orchestre féminin au sein de l’ABMAF ; de l’organisation d’œuvre sociale au profit des couches défavorisées ; de la participation à toutes les activités concernant la promotion de la femme à travers des prestations musicales ; à l’organisation d’une conférence des artistes musiciennes de l’espace UEMOA ( Union Economique Monétaire Ouest Africaine) sur l’intégration et la paix et à l’animation d’une émission télé sur la vie et les actions des artistes musiciennes au Burkina Faso.

Téné Bénédicte OUEDRAOGO

benedicteoued@gmail. Com.

Fabrice Parfait SAWADOGO (fabino.prod@yahoo.fr)

1 Comment

  • Bsr, savez s’il existe une association de femmes artistes plasticienne au Burkina ?. Merci pour votre réponse. Salutations

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
46 ⁄ 23 =