Atelier de formation « La poussette »: 15 jeunes outillés à l’art humoristique

 Atelier de formation « La poussette »: 15 jeunes outillés à l’art humoristique

L’association Grâce Théâtre du Burkina en collaboration avec la Fédération du Cartel ont procédé a la clôture de l’atelier de formation en humour dénommé « La poussette ». C’etait ce samedi 30 juillet 2022 dans l’enceinte de Grâce Théâtre cité an 3, à Ouagadougou.

Il y a une dizaine de jours, 15 jeunes prenaient part à l’atelier de formation en humour dénommé « La poussette ». Un atelier initié par l’association Grâce Théâtre et la Fédération du Cartel, qui vise à former les jeunes désireux d’embrasser le métier d’humoriste. Dans la matinée du 30 juillet 2022, il a été procédé à la restitution au sein de l’espace Grâce Théâtre cité An 3. En effet, ils ont présenté au public, un spectacle d’humour. De façon substantielle, ils ont été initiés aux notions et bases de l’humour.

Pour le directeur de Grâce Théâtre, Anatole Koama, cette deuxième édition a vu une innovation sur l’écriture. “Nous avons appris de nos expériences que nous devons ajouter l’écriture à la formation. Aujourd’hui, nous nous réjouissons du résultat à travers ce spectacle qui vous avez pu voir. Cela témoigne de l’énorme travail abattu durant cette formation. Du reste, certains n’ont pas pu effetuer le déplacement du fait de l’insécurité dans certaines localités, mais nous espérons qu’ils seront avec nous la prochaine fois. Je voudrais au nom des deux associations, saluer les différents partenaires grâce à qui cette édition a pu se dérouler comme il le faut, notamment Africalia. Notre souhait est que d’autres partenaires puissent aller dans le même sens afin de donner aux jeunes talents les armes nécessaires pour qu’ils puissent se faire une carrière adéquate. Du reste, nous discuterons en interne afin de déterminer les tenants et les aboutissants de la prochaine édition”, a-t-il souligné.

Nonobstant cela, ce sont plutôt des apprenants ravis d’avoir eu l’opportunité de prendre part à cette session de formation. C’est du moins ce que l’on retient de l’intervention de Yacouba Soré, un des apprenants. “Je suis de Houndé. Je tiens à exprimer ma gratitude aux initiateurs de ce projet, vu son importance pour nous qui aspirons à une carrière dans l’humour. J’ai beaucoup appris durant cette formation et je reste convaincu que cela m’aidera pour la suite de mon apprentissage. D’ailleurs, je compte continuer ma formation dans les jours à venir afin de me perfectionner”, a-t-il indiqué.

Même son de cloche pour Fullay Léa Marie, apprenante originaire de la France. L’humour de son avis, est sa passion; foi de quoi il était judicieux de venir approfondir ses connaissances. L’idée pour elle, est de continuer à participer à ces types de formation ici au Burkina afin de pouvoir jouer un One woman show. Pour sa part, elle a tenu à réitérer ses remerciements aux initiateurs pour cette opportunité utile et nécessaire qu’ils ont pu mettre à leur disposition.

La cérémonie a pris fin par une série de remise d’attestations aux différents participants.

Modou TRAORÉ (stagiaire)

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
26 × 3 =