Bafuji Mode 2022: environ une dizaine de créateurs de trois régions ont pris part au défilé

 Bafuji Mode 2022: environ une dizaine de créateurs de trois régions ont pris part au défilé

Véritable tremplin pour la promotion et la valorisation de la mode burkinabè, la deuxième édition du Bafuji Mode a battu le plein le samedi 28 Mai dernier, du côté de la salle polyvalente de Gaoua. Cette présente édition était placée sous le thème « L’art vestimentaire burkinabè : une identité culturelle ».

L’univers de la mode a connu un véritable essor ces dernières années au Burkina Faso. Et cela a été possible grâce à des hommes et femmes qui se battent jour et nuit afin de placer le pays au firmament des nations de mode. Bafuji Mode s’inscrit donc dans cette dynamique. En effet, cet événement qui se déroule tous les ans aux confins de la région du Sud-Ouest du Burkina, se veut une vitrine pour la valorisation et la promotion des tenues traditionnelles locales faites à base du kôkô Dunda et du Faso dan-fani. Et pour la deuxième année consécutive, l’événement a tenu le pari le 28 Mai dernier du côté de la salle polyvalente de la commune de Gaoua.

L’idée selon la promotrice Benjamine Ines Clotilde Wendmanegda Gouba

Substantiellement, Bafuji Mode est un défilé de mode. L’idée selon la promotrice Benjamine Ines Clotilde Wendmanegda Gouba, est de faire découvrir les jeunes talents dans le domaine de l’art vestimentaire afin de favoriser un partage d’expériences mais aussi assurer leur visibilité. Et le choix de Gaoua à l’en croire, pour abriter un tel événement est de délocaliser la mode qui se trouve trop centrée dans les grandes villes comme Bobo et Ouaga. “Je suis vraiment ravie du résultat de cette édition, en ce sens qu’il y’a eu non seulement beaucoup plus de créateurs participants mais aussi plus de monde qu’à l’édition antérieure. Pour cela, j’adresse ma profonde gratitude aux partenaires et à tous ceux qui m’ont soutenues afin de relever ce défi”, a-t-elle indiqué. Et à Boubakar Touré, représentant Moov Africa, sponsor officiel de Bafuji mode acte 2, de féliciter la promotrice, tout en réitérant la volonté de l’entreprise à toujours soutenir ces types d’événements qui valorisent la mode locale.

Au total, une dizaine de créateurs issus de trois (3) régions du Burkina ont pris part a cette présente édition, notamment la région des Hauts-Bassins, le Centre et bien évidemment le Sud-Ouest, ont pris part au défilé. Ce sont entre autres Mme Prisca Hien, promotrice de l’atelier de couture Gnon mii ir; Leaticia Fiaba Sirima de Oufa Style; Honoré Sansan Sa de l’Établissement Jéhovah Jiré (EJJ Confection); Mohamed Youna de (Madess Couture); Bibata Ouédraogo (Bibiche Style); WendKouni Eunice Guené (esthéticienne et maquilleuse en formation à NASS MODE; Benjamine Ines Clotilde Wendmanegda Gouba (promotrice de Bafuji mode); Fidèle Palé de CFOR Couture ; Hadja Zerbo (H Creaty).

Valère Da, consultant directeur du cabinet DV-Impact-Conseils, et par ailleurs parrain de l’édition

Pour Valère Da, consultant directeur du cabinet DV-Impact-Conseils, et par ailleurs parrain de l’édition, l’événement en lui-même constitue une véritable aubaine pour les stylistes du Sud-Ouest et même du Burkina Faso, de demontrer leur savoir-faire. Le fait pour lui d’avoir accepté d’accompagner cet événement se résume au fait qu’il partage sa vision qui se veut de créer un cadre propice d’expression artistique et de promotion des styles vestimentaires à travers le Faso dan-fani et le Kôkô Dunda. Cette édition selon ses dires, a connu d’énormes difficultés, mais grâce au courage et à la détermination de la promotrice, elle a pu avoir lieu. Ainsi donc, l a profité pour adresser ses vives félicitations à la promotrice et tous ceux qui ont contribué à tenir cette édition de Bafuji Mode.

Monsieur Célestin Traoré, représentant Monsieur le gouverneur la région du Sud-Ouest

Quant à Monsieur Célestin Traoré, représentant Monsieur le gouverneur la région du Sud-Ouest, il n’a pas tari d’éloges à l’endroit de la jeune promotrice pour l’initiative qui continue de grandir. “Nous nous devons donc de soutenir cet événement au vu de son importance pour la mode au Burkina Faso, dans le Sud-Ouest en particulier. Il vient donc permettre aux stylistes d’engranger davantage de marchés et par dessus tout encourager ceux qui hésitent encore à se lancer dans ce métier. J’en appelle donc aux bonnes volontés et à l’ensemble des fils et filles de la région à soutenir l’événement qui constituera sans doute un pourvoyeur d’emplois”, a-t-il souhaité.

Rendez-vous est donc pris pour la troisième édition.

 

Parfait Fabrice Sawadogo envoyé spécial à Gaoua

Parfait SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
36 ⁄ 12 =