Actualités Culture Entretien

Bilan des activités 2020 : un taux d’exécution physique estimé à plus de 90% à la Direction régionale de la Culture, des Arts et du Tourisme du Centre-Nord

Dans une interview accordée au journal Infos Culture du Faso, la Directrice régionale de la Culture, des Arts et du Tourisme de la région du Centre-Nord Madame Sorgho née Oubda Safiata dresse le bilan des activités de l’année 2020 et présente ses vœux de l’année nouvelle.

Infos Culture du Faso : présentez-vous à nos lecteurs
Madame Sorgho/Oubda Safiata : je suis madame Sorgho née Oubda Safiata, Directrice régionale de la Culture, des Arts et du Tourisme de Centre-Nord

Infos Culture du Faso : quels sont les cadres initiés au cours de l’année 2020 pour promouvoir la culture, l’art et le tourisme dans le Centre-Nord ?
Madame Sorgho/Oubda Safiata : Pour promouvoir la culture, les arts et le tourisme dans la région du Centre-Nord plusieurs initiatives ont été prises au cours de l’année 2020.il s’est agi notamment des rencontres organisées avec les structures faîtières de la région pour mieux structurer le domaine de la culture, des arts et du tourisme. Ensuite, plusieurs initiatives de formation ont été assurées par la Direction régionale qui ont abouti à une meilleure structuration dans le domaine de l’hôtellerie. Enfin, un accompagnement technique a été accordé aux acteurs culturels qui en ont exprimé le besoin. Toutes ces activités prises individuellement ont contribué à promouvoir le secteur culturel et touristique de la région

Infos Culture du Faso : Il existe plusieurs festivals de valorisation de la culture au Centre-Nord, quels sont les événements majeurs qui ont fortement marqué l’année 2020 ?
Madame Sorgho/Oubda Safiata : effectivement plusieurs festivals sont organisés dans la région mais les plus importants sont entre autres le festival wedbinde organisé par l’association Passaté dont le président n’est autre que monsieur BAMOGO Jacob. Cette association possède des fourneaux de différentes communautés et à l’occasion du festival plusieurs démonstrations de la technique de réduction du minerai de fer sont faites preuve que nos ancêtres maîtrisaient cette technique depuis le 7ème siècle contrairement à ce que les occidentaux veulent nous faire croire. Comme deuxième festival important c’est le warba challenge organisé à Kongoussi dont le promoteur est monsieur Ouédraogo Fidèle conseiller technique du gouverneur. Rappelons que cette activité culturelle met en compétition plusieurs troupes de danse warba. Nous avons également le festival handy fashion organisé par un groupe de jeunes dont l’objectif est de contribuer à valoriser un met local très prisé de la localité et qui est même devenu une référence.il s’agit des brochettes au Koura Koura de Kaya.

Infos Culture du Faso : quel bilan pouvez-vous dresser sur les activités de la Direction régionale de la Culture, des Arts et du Tourisme du Centre-Nord ?
Madame Sorgho/Oubda Safiata : Par rapport au bilan que je peux faire, je dirai que c’est un bilan satisfaisant car au titre de l’année 2020 nous avons atteint un taux d’exécution physique des activités de plus de 90% vu le contexte dans lequel ces activités ont été menées. Vous n’êtes pas sans savoir que la double crise sanitaire et sécuritaire a fortement rendu difficile la réalisation de certaines activités .Mais, cependant l’arbre ne doit pas cacher la forêt beaucoup restent à être faite et nous en sommes pleinement conscients

Infos Culture du Faso : quelles sont les difficultés que votre Direction rencontre dans la mise œuvre de la politique gouvernementale en matière de culture, d’art et du tourisme ?
Madame Sorgho/Oubda Safiata : En ce qui concerne les difficultés rencontrées lors de la mise en œuvre de la politique gouvernementale en matière de culture, notons qu’elles sont de plusieurs ordres. Premièrement, il s’agit de la crise sécuritaire qui a fortement contribué à alourdir la tâche dans l’exécution du programme d’activités. En effet pour des raisons de sécurité, certaines zones sont devenues inaccessibles rendant du même coup impossible l’exécution de certaines tâches. Et pour couronner le tout l’avènement de la maladie à coronavirus qui a bouleversé le secteur de la culture et du tourisme avec l’annulation ou le report de certaines activités .Toutes ces deux crises précitées ont émaillé la mise en œuvre de la politique gouvernementale en matière de culture. Mais il y’a également d’autres difficultés telles que le déblocage tardif du budget, la régulation du budget entrepris par le gouvernement et l’insuffisance du budget alloué à la Direction régionale pour mettre en œuvre le programme d’activités

Infos Culture du Faso : quelles sont les perspectives pour une mise en œuvre efficace des politiques culturelles en 2021 qui s’annonce ?
Madame Sorgho/Oubda Safiata : Comme perspectives nous avons pour ambition de mieux structurer le domaine de la culture et du tourisme pour tendre vers une professionnalisation aboutie. Organiser également des séances de formation à l’endroit des troupes de danse traditionnelles pour qu’elles soient compétitives tant sur le plan et international

Infos Culture du Faso : parlez-nous des acteurs du monde artistique et culturel décorés en cette année 2020
Madame Sorgho/Oubda Safiata : Plusieurs acteurs de la culture et collaborateurs ont vu leurs efforts récompensé cette année. C’est un sentiment de joie pour moi d’avoir eu des collègues et des collaborateurs décorés car c’est le signe que des efforts au travail ont été fournis par ces derniers. Je leur adresse encore mes félicitations et les invite à plus d’abnégation au travail.

Infos Culture du Faso : à l’orée de l’année 2021, quels sont vos vœux à l’endroit des Burkinabè en particulier les acteurs du monde culturel ?
Madame Sorgho/Oubda Safiata : A l’ occasion de cette nouvelle année je souhaite à tous les Burkinabè une année pleine de bonheur, de santé et surtout de paix. J’ai une pensée pieuse à l’endroit des forces de défense et de sécurité et des déplacés internes. A l’endroit du monde culturel, je leur adresse mes vœux de prospérité, de succès dans toutes les initiatives.

Interview réalisée par Parfait Fabrice SAWADOGO 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 ⁄ 5 =