Actualités Culture Sculpture

BISO 2019: La sculpture africaine s`expose à Ouaga jusqu’au 15 novembre.

La première Biennale Internationale de Sculpture de Ouagadougou (BISO) est officiellement ouverte mardi 8 octobre ; en présence du Ministre burkinabè en charge de la culture et des arts. Cet évènement qui va s`étendre jusqu’au 15 novembre 2019 est une judicieuse occasion pour les sculpteurs africains d`exposer et de promouvoir leur savoir faire en terme de création artistique avec les messages humanistes qui accompagnent.

L`art contemporain africain connaît à présent une visibilité et un succès international. Ce, grâce l’accroissement du nombre de rencontres et expositions des produits artistiques africains à travers le monde. Actuellement ce monde reconnaît que le continent devient incontornable dans le domaine. Alors il faudrait composer avec les pays africains dont le Burkina Faso pour l`intérêt de tous. Avec notamment le soutien de l`union Européenne et autres entités, la première bienale Internationale de Sculpture de Ouagadougou (Biso) consiste à une exposition jusqu’au 15 novembre 2019 à l’Institut français.

En effet, ce mouvement rassemblent les artistes des pays africains avec la participation d`acteurs et visiteurs venus de plusieurs continents. BISO est née de la volonté de ses deux fondateurs dont Nyaba Léon Ouédraogo et Christophe Person. L`objectif clair est de valoriser la sculture africaine contemporaine sur son territoire. Disons faire découvrir aux yeux de tous la richesse de la création africaine et en particulier celle du Burkina-Faso.

“À travers le thème retenu ,`Oser et inventer l`avenir ` , que j`ai emprunté de Thomas Sankara c`est inviter la jeunesse africaine à se rappeler de sa culture et surtout prendre son avenir en mains…“, explique l`initiateur Nyaba Léon Ouédraogo. Pour lui les jeunes africains doivent quitter dans cette logique de toujours accuser les autres. La solution reste de voir ensemble comment inventer “notre propre avenir en se basant sur notre pensée, culture intellectuelle , économique et sociale“, renchérit-il.

Le Ministre de la culture, des arts et du tourisme, Abdoul Karim Sango, présent au lancement rappelle que l`on doit s`unir pour dépasser la situation d`insécurité.
“Par la culture et les arts nous pouvons promouvoir de grandes valeurs de paix. Seules ces valeurs permettront d`héradiquer l`extrémisme violent en particulier le terrorisme. Que les populations s`intéressent à cette bienale…C`est l`occasion pour les habitants de Ouagadougou et d`ailleurs notamment les plus jeunes de découvrir la sculpture, ce langage . Au delà de ses représentations c`est tous ces messages portés vers la promotion des valeurs humanistes. Ce que nous avons besoins pour nos enfants“,a laissé entendre le Ministre Sango après sa visite du jour.

Au total, la 1ere édition de la BISO avec le vernissage de l’exposition suivi d’une performance de Precy Numbi réunit au Faso une vingtaine de sculpteurs africains. Retrouvez les artistes de la BISO 2019 :
ZOUNGRANA Vincent de Paul (BURKINA FASO) ; BALLO Mamadou (CÔTE D’IVOIRE) ; BONJISI Witness (ZIMBABWE); DIARRA Thiemoko (BELGIQUE – MALI) ; DIERO Issouf (BURKINA FASO) ; DISUNDI Beau (RDC); ZOUARI Férielle (TUNISIE); FAGBOHOUN Dimitri (BÉNIN); MBUYI Tickson (RDC) ; NUMBI Precy (RDC); SAVADOGO Issiaka (BURKINA FASO) ; TUGBIYELE Adejoke(ETATS-UNIS – AFRIQUE DU SUD) ; WASWAD – Wasswa Donald Augustine dit Waswad (OUGANDA) ; XENSON – Samson Ssenkaaba dit ‘Xenson’ (OUGANDA) et ZOUBIR Amina (FRANCE– ALGÉRIE).

 

Parfait Fabrice SAWADOGO et Filasko Moussa KABORÉ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
8 + 14 =