ven 21 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

BOBO-DIOULASSO 2000 plants mis en terre dans la forêt classée de Kua

Le Mouvement pour la Protection de la Forêt de Kua (MPFK) a organisé une journée de reboisement, ce samedi 12 août 2023 dans la forêt classée de Kua située à la sortie de la ville de Bobo Dioulasso sur la Route Nationale numéro 1 (RN1). Placée sous le thème : « Arbre, symbole de résilience des communautés dans un contexte d’insécurité », cette activité s’inscrit dans la logique de la journée nationale de l’arbre. 2000 plants composées de diverses variétés, ont été mis en terre.

La forêt classée de Kua, cette forêt qui a été mise sur la sellette dans le cadre de la construction de l’hôpital de référence de la ville de Bobo Dioulasso, a fait l’objet de vives contradictions. Les uns militant pour une implantation de l’hôpital dans la forêt, les autres opposés farouchement à une telle idée.

De ce deuxième camp, Moussa Zerbo, ancien député et coordonnateur du MPFK, est l’un des premiers partisans. Après avoir remporté son combat contre l’implantation de l’hôpital au sein de la forêt, le coordonnateur du MPFK ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Selon lui, l’action ne doit pas se limiter à la seule préservation de la forêt. « Il ne s’agit pas de préserver pour préserver. Lorsqu’on a préservé, il faut qu’on en prenne soin » : a-t-il lancé. C’est donc dans cette lancée que s’inscrit cette journée de reboisement, a soutenu l’ancien député.

2000 plantes composées de diverses espèces ont ainsi été mises en terre dans la forêt de Kua. Pour le parrain de l’activité, le ministre en charge de l’environnement Roger Baro, loue l’attachement du MPFK à la préservation de la forêt de Kua. S’inscrivant dans la même dynamique, il a par ailleurs annoncé que plusieurs actions de son département seront menées en faveur de la forêt classée de Kua.

Au nombre de ces actions figure la mise en place d’une clôture de la forêt pour mieux la protéger contre les attaques anthropiques. Le patron du département en charge de l’environnement a aussi  invité les populations à s’ériger en rempart contre des actions qui pourraient nuire à la forêt. De ses dires, cela commence par l’entretien des arbres qui viennent d’être plantées.

Almamy SOFA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Promotion culturelle: Les masques à l’honneur à travers une exposition permanente

Le musée national du Burkina a accueilli, ce vendredi...

Festival international du pétanque: l’édition 2 s’annonce sous le signe de la solidarité

Le comité d'organisation du festival international du pétanque de...

ZAGTOULI : des rites initiées pour la paix au Burkina

À Zagtouli, un quartier de la commune de Ouagadougou,...

Industrialisation du cinéma: un pan de l’économie à la traîne

Du 25 février au 4 mars 2023, Ouagadougou a...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page