Des artistes musiciennes en action pour lutter contre le cancer du col de l’utérus

 Des artistes musiciennes en action pour lutter contre le cancer du col de l’utérus

Dans le cadre de la journée mondiale du cancer du col de l’utérus, une campagne artistique de prévention, de plaidoyer et de dépistage de la maladie fut mise en oeuvre le jeudi 04 Février 2020 à la cité chinoise sise à goughin à côté du stade du 4 Août . Une activité initiée par l’Association Enfance et Développement ( AED) et l’Association Burkinabé des Femmes Artistes Musiciennes ( ABFAM). La cérémonie a été marquée par une campagne de dépistage suivit d’un panel débat avec au présidium, Mai Lingani, docteur Sagnon, docteur Traoré Lynda.

Cette campagne a été mise en place dans le but de contribuer fortement à l’éradication du cancer du col de l’utérus des femmes burkinabé, initiée par les artistes musiciennes burkinabé, soucieuses du bien-être social de leurs sœurs, les acteurs disent s’engager à fond. « Nous, membres de l’ ABFAM avons voulu organisé ce dépistage du cancer du col de l’utérus en ce jour 4 Février, journée mondiale du cancer du col de l’utérus, parce que nous avons constaté que plusieurs de nos sœurs décèdent, et cela nous a vraiment touché énormément parce que nous sommes avant tout des mères, des sœurs, des femmes, des responsables; et c’est ainsi qu’avec l’AED en partenariat avec Médecin du Monde , nous avons pu mettre sur pied cette initiative », a déclaré Mai Lingani , artiste musicienne et responsable de l’activité.

« Les femmes ne doivent pas avoir peur de se faire dépister, car c’est une maladie qui peut être facilement évité et traité au moment opportun. Le virus peut durer pendant longtemps voir 15 ans avant de provoquer un cancer. Et nous les invitons vivement au dépistage pour éviter d’être victime de ce mal », a mentionné docteur Traoré à son tour. « C’est une activité plutôt réussie et source de création d’autres projets , que nous comptons réaliser dans les années futures », a confiée Lingani. Notons, qu’à l’occasion, près de 300 femmes se sont mobilisées pour profiter des riches enseignements des différentes activités, 158 d’entre elles, ont été bénéficiaires du dépistage pour une campagne prévue initialement pour 100 femmes.

Le parrain de l’activité Mr Saidou Ouedraogo, s’est réjoui de l’initiative et a tenu à rassurer les différents acteurs de sa disponibilité à toujours accompagner des initiatives du genre. Motif de satisfaction global du côté des acteurs, à l’image de l’actrice comédienne Augusta Palenfo qui s’est également réjouie de la beauté de l’œuvre.

 

 

 

Asmaho Zoungrana (stagiaire).

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
1 + 8 =