ven 21 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Burkina Faso : le Musée National bientôt doté d’un parc de loisirs

Le ministre d’Etat, ministre de la Défense et des Anciens combattants, en compagnie du ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, a procédé au lancement officiel des travaux de construction du Parc de loisirs du Musée National du Burkina Faso. La pose de la première pierre est intervenue ce jeudi 20 juillet 2023, au sein dudit musée, à Ouagadougou.

Projet nourri depuis 2017, c’est désormais acté. Le Musée National du Burkina Faso disposera dans un délais maximum de 18 mois, d’un Parc de loisirs de standing international. Le présent projet est rendu possible grâce à un Partenariat-Public-Privé (PPP). Un parc d’attraction couvert de 5000 m² ; un parc aquatique développé en collaboration avec une société spécialisée turque comprenant 3 piscines dont une à vague, une avec des toboggans géants et une pour les enfants ; une salle polyvalente de 600 place plus un restaurant de 350 places ; un pub dénommé le Village ; un parking automobile de 230 places, c’est ce dont sera composé ce Parc de loisirs du Musée.

« Je suis certain de l’apport significatif de ce projet au rayonnement du Musée », Mathieu Ouédraogo, promoteur du Parc

Pour le promoteur du Parc, Mathieu Ouédraogo, par ailleurs ressortissant de la diaspora, ce projet au-delà de sa rentabilité financière, présente un impact socio-économique important qui sera perceptible à travers non seulement la création d’emplois mais aussi l’accroissement de l’offre touristique interne et externe, l’appui budgétaire pour le Musée National, et enfin la contribution fiscale. Le projet, selon lui, est né d’une initiative personnelle, après avoir constaté lors d’un de ses séjours au bercail, que l’entrée du Musée National n’était pas aménagée, ni valorisé à l’image d’un Musée National. Même constat également à l’intérieur dudit musée.

Madame la Directrice générale du Musée National s’est réjouie qu’un tel projet voie le jour dans son établissement

Ce projet est plutôt bien accueilli par la Directrice Générale du Musée National, Rasmata Sawadogo/Maïga. Saluant l’engagement et la détermination de son ministre de tutelle à donner plus de visibilité au Musée National en matière de promotion et de valorisation de la culture, elle a tenu à rappeler que la problématique de développement des sites culturels et touristiques est au cœur de la politique générale du gouvernement actuel. Ce projet, à l’en croire, s’inscrit dans ce cadre et reste salutaire du fait qu’il découle d’une décision forte en faveur de la valorisation de l’expertise nationale. Sa réalisation, selon elle, est porteuse d’espoir pour le Musée National, mais aussi pour la ville de Ouagadougou.

Monsieur le ministre en charge de la Culture n’a pas tari d’éloges pour le promoteur

Suivant les propos de madame la Directrice Générale du Musée, le ministre de Culture, Rimtalba Jean Emmanuel Ouédraogo a salué le début de la concrétisation d’un projet nourri depuis plusieurs années. « Mon département est aujourd’hui satisfait du début de ce projet, en ce sens que la réalisation de ce parc qui est un lieu de loisirs, de détente et de récréation, va constituer une nouvelle perspective pour le Musée National. Ce musée est chargé de la collecte, de la conservation et de la valorisation des biens matériels et immatériels de notre patrimoine. Cependant, c’est une institution qui traverse des moments difficiles. C’est pourquoi, nous espérons que la réalisation de ce parc permettra, en plus de répondre au besoin de détente des citoyens, de redynamiser le Musée en terme de visibilité », foi du ministre de la Culture.

Pour le ministre d’État, représentant le patron de la cérémonie (1er ministre), ce projet doit être vu comme une sorte de résilience

À noter que cette cérémonie de pose de la première pierre du Parc de loisirs du Musée a été placée sous le patronage du Chef de la Primature, Me Apollinaire Joachimson Kyelem de Tambela. Pour son représentant, le ministre d’État, ministre de la défense et des anciens combattants, le Colonel-major Kassoum Coulibaly, ce projet est assez important parce qu’on parle aussi de résilience et que chaque burkinabè se doit de le démontrer. De son avis, c’est dans ce sens qu’il faille saluer cette volonté politique d’accompagner un concitoyen désireux d’apporter sa pierre à l’édifice de notre patrie, le Burkina Faso. Du reste, il dit espérer que ce geste puisse être le point de départ pour encore plus de projets en PPP.

Le ministre d’État, ministre de la Défense et le promoteur procédant à la pose de la première pierre du Parc

D’un montant gloabal de 5 milliards de F CFA, le Parc de loisirs du Musée National du Burkina Faso est prévu pour être réceptionné dans un délais de 18 mois.

Boukari OUÉDRAOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Promotion culturelle: Les masques à l’honneur à travers une exposition permanente

Le musée national du Burkina a accueilli, ce vendredi...

Festival international du pétanque: l’édition 2 s’annonce sous le signe de la solidarité

Le comité d'organisation du festival international du pétanque de...

ZAGTOULI : des rites initiées pour la paix au Burkina

À Zagtouli, un quartier de la commune de Ouagadougou,...

Industrialisation du cinéma: un pan de l’économie à la traîne

Du 25 février au 4 mars 2023, Ouagadougou a...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page